BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Médecines complémentaires

article

Une étude française menée dans un service de cancérologie

La médecine, dite complémentaire, est de plus en plus utilisée dans le monde, et notamment par des personnes atteintes d’un cancer. Akli Hammadi nous rapporte ici l’analyse et la synthèse d’une étude menée pour la première fois en France dans un service d

Par Akli Hammadi


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

D’après l’article : « Utilisation de médecine complémentaire chez les patients atteints de cancer dans un service de cancérologie en France ». Article publié dans le Bulletin du Cancer, vol. 94, n° 11 : 1017-25, novembre 2007.

Contexte et étude bibliographique
L’étude bibliographique réalisée par les auteurs indique que la médecine complémentaire est de plus en plus utilisée dans le monde par les patients atteints le plus souvent de maladie chronique, notamment de cancer. Par ailleurs, le sujet semble intéresser de plus en plus le corps médical. Cette dernière décennie a vu ainsi une nette augmentation du nombre d’études (essentiellement anglo-saxonnes) sur la médecine complémentaire. Les auteurs relèvent qu’une prise de conscience du corps médical s’est faite même si de nombreux points sont encore à explorer dans ce domaine qui souffre d’idées préconçues de la part des soignants.
Les études citées ont le plus souvent tenté de dresser le profil type de l’utilisateur de médecine complémentaire (sexe, âge, niveau d’étude…). Par contre, il existe peu d’études sur l’analyse des raisons pour lesquelles les patients utilisent la médecine complémentaire.
Les auteurs, praticiens du Centre Hospitalier de Senlis et de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, ont réalisé une étude descriptive dans un service de cancérologie français afin d’évaluer et d’estimer la fréquence et les motivations de l’utilisation de médecine complémentaire chez les patients atteints de cancer.

Méthodes de l’étude
L’étude a été réalisée dans le service d’oncologie à l’hôpital Saint-Antoine de Paris sur une population de patients présentant un diagnostic passé ou actuel de cancer. Les auteurs ont mis en place un questionnaire anonyme qui a été remis à 207 patients. Le questionnaire comportait 28 questions. La première partie regroupait des questions qui identifiaient le patient (sexe, âge, catégorie professionnelle, type de cancer…). La seconde partie permettait d’identifier les utilisateurs de médecine complémentaire, les raisons, le type ou les types de médecine complémentaire utilisés et leur fréquence, les sources d’information ainsi que les échanges médecin-patient sur ce sujet.
Les différentes médecines complémentaires utilisées par les patients ont été réparties en deux groupes : d’une part, les substances (homéopathie, plantes, vitamines…), d’autre part les techniques (acupuncture, massage, ostéopathie, yoga/tai chi…).
Le protocole d’analyse, mis en place par les auteurs, a permis d’exploiter 195 questionnaires sur les 207 remis aux patients.
Les auteurs ont proposé aux patients une définition de la médecine complémentaire afin de faire ainsi le distinguo entre cette ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*