BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

12 Sages…

article

Pour préserver le patrimoine des arts martiaux

Il restait encore à vous présenter quelques membres du Conseil des Sages de la Fondation Internationale pour la Préservation des Arts Martiaux. Aujourd’hui, Dan Schwarz.

Par Delphine Lhuillier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

1. Que signifie pour vous la Voie (Tao, Do) dans les Arts Martiaux ?
L’idéogramme représentant le Tao est composé de deux caractères : « Chuo », le pied et « Shou » la tête. Le Tao serait donc l’alternance de pas et d’arrêt. Un cheminement, une voie, un chemin. Le Tao serait une recherche d’harmonie de l’homme dans l’univers. Pour certains le Tao a une signification morale, pour d’autres c’est une loi universelle. Ceci dit, « le Tao qui peut s’exprimer avec des mots n’est pas le vrai Tao ». Afin d’être en accord avec les lois naturelles il faut s’identifier à l’eau, tel le principe du « Wu-Wai » : agir par le non agir. Dans les arts martiaux, il faut adapter son action à celle de l’adversaire. Sun Tzu, le célèbre Maître de l’art de la guerre, disait : « Un grand guerrier ne cherche pas le combat », et je conclurais en disant : « La voie du ciel est de ne pas lutter, mais néanmoins de savoir gagner ».

2. Quelles sont pour vous les vertus des arts martiaux et que peuvent-ils apporter aujourd’hui à la société ?
Les vertus des arts martiaux, et en particulier du Wushu, sont multiples : au-delà de l’art du combat, la pratique apporte tout d’abord une réflexion sur soi, une analyse sur ses objectifs et in fine, sur son aspect philosophique. Il faut savoir qu’à l’instar des sports de combat, les arts martiaux chinois recherchent la compréhension et la réalisation de l’être à travers les épreuves qu’il rencontre tout au long de son apprentissage. La pratique doit aussi nous amener à notre Vrai-Semblable, sans oublier le partage, la transmission et donc l’ouverture vers l’autre et le monde. Pour les anciens, la pratique des arts martiaux était un moyen pragmatique de vivre vieux et d’éviter la maladie, voire une quête spirituelle vers l’univers, sans oublier l’idée d’éternité au-delà de l’espace et du temps. La compréhension du Wushu n’est pas seulement intellectuelle, mais aussi physique et sensitive. C’est pourquoi on doit comprendre les arts martiaux avec l’esprit, le corps et le cœur.


3. Quel est le sens pour vous de la fondation ?
Une fondation est essentielle à la préservation d’un trésor que sont les arts martiaux dans leur ensemble. Dans les temps anciens les « classiques » étaient transmis oralement, de génération en génération, par les Maîtres à leurs disciples. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*