BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Où court le coeur du féminin ?

article

Apprendre à nous aimer

L’amour, le vrai, celui où l’on se réalise intimement, est un chemin de conscience. Trouver cette part de vérité passe par une acception de notre histoire et une connaissance appronfondie de notre corps et de notre psyché.

Par Brigitte Chavas


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°65
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La quête de l’amour, de l’amant, de l’aimé, s’apaise sur un chemin de conscience dans une réconciliation avec soi-même et avec toutes les étapes de sa vie. C’est au cœur de la relation avec soi qu’un amour neuf
se révèle.

La quête de l’amour
Le cœur du féminin court après l’amour, vers un idéal de l’amour, vers « l’amour toujours ». Cette recherche, source de tant de douleurs et de tant de beautés, représente certainement la mission profonde du féminin, des femmes. Cette mission va nous faire traverser toutes les couleurs de l’amour si nous sommes engagées vers la vérité d’être. Sur ce chemin de vérité, une prise de conscience essentielle va un jour nous dévoiler, ou nous asséner, que l’amour que nous vivons n’est qu’illusion. L’amour que nous offrons, que nous ressentons, n’est pas vraiment un amour pour l’autre, comme nous l’imaginions : nous demandons en fait à l’autre de nous aimer. Et nous lui demandons surtout de nous aimer là où nous ne nous aimons pas nous-mêmes. Quand nous réalisons vraiment que nous n’aimons pas l’autre pour lui-même, et que, sans doute, il ne nous aime pas non plus pour nous-mêmes, monte une grande douleur et c’est le début d’une nouvelle étape de vie, le véritable apprentissage de l’amour de soi.
Qui va m’aimer là où j’ai tant besoin ?

Embrasser qui je suis
Nous avons à apprendre à nous accepter
nous-mêmes : notre corps, notre histoire, nos comportements, et à nous aimer avec tout ça. Dans cette intention d’amour, tous les moments de la vie et tous les chemins sont fertiles car chaque instant nous offre une opportunité : ne pas me juger d’abord, m’accepter ensuite, tourner vers moi un regard aimant enfin. Notre vie étant un processus d’incarnation, tout ce qui ne se vit pas dans le corps risquerait de rester superficiel et de nous éviter d’être vraiment vivantes. Il s’agit donc d’être avec nous le plus pleinement possible : respirer consciemment, habiter notre corps d’abord, surtout, encore. Et puis, nous embrasser : prendre dans mes bras, serrer contre mon cœur celle que je suis. Pour se renforcer, se muscler, notre lien à l’amour et notre chemin de conscience ont besoin de contrastes : mouvement, immobilité, solitude, relation, silence, musique, nous offrent des occasions multiples de nous rencontrer, nous saluer, nous écouter, nous aimer nous-mêmes.

Traverser les étapes
Accepter notre histoire exige en particulier de ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*