BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le Centre ?

article

Rectifions le tir

Dictionnaire : XIIe siècle, du latin “centrum”. Point intérieur situé à égale distance de tous les points de la circonférence d'un cercle - point de symétrie - milieu d'un espace - point de convergence et de rayonnement - cœur - foyer - siège - base - pri

Par Michel Dussauchoy


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°16
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dictionnaire : XIIe siècle, du latin “centrum”. Point intérieur situé à égale distance de tous les points de la circonférence d'un cercle - point de symétrie - milieu d'un espace - point de convergence et de rayonnement - cœur - foyer - siège - base - principe - voûte. Mécanique : point d'application de la résultante des forces. D'abord allusion géométrique : 1 centre = 1 point.
Kandisky écrit : Le point géométrique est un être invisible… le point égale zéro… ultime et unique union du Silence et de la Parole… Quel centre ? Pour quoi ? Pour qui ? Comment dans les arts martiaux, culte du centre inférieur - Tanden, Hara, Tantien inférieur - nécessaire pour les fondations mais trop exacerbé, originant hélas le narcissisme, l'égocentrisme, la fascination de la puissance, de la maîtrise, de la domination, l'inflation du moi, la paranoïa et une connaissance illusoire.
Manipura : chakra, siège de la volonté de puissance. Pourtant cette porte du “Ventre” est sans doute incontournable. Au-delà, qu'y a-t-il ? Bien sûr, plus intéressante est la Tradition des Chakras reliés par un Axe Central… Kundalini, serpent des profondeurs, poison divin qui libère à jamais… Beaucoup en parlent, en vivent ; rares sont ceux qui en ont l'expérience !
Shivaïsme moniste du Cachemire : le Centre est Madhya - milieu, intervalle, entre-deux -… Se construire un centre… Chercher son centre ? Fausse question à long terme ! Plutôt aller vers : s'oublier peu à peu avec une ferme présence - paradoxe incontournable ! -, s'abandonner avec confiance dans une “forme” centre-re-pères nécessaire pour mieux se perdre… Puis deuil après deuil, se dépouiller et laisser le centre “Naturel” resurgir, se trouver une place, ses droits… Œuvre difficile où la peur et le doute rôdent, chemin initiatique nécessitant simpli-cité, sincérité, abandon tenu au-delà, peu à peu, des rôles, des faux semblants vers l'authenticité et la Tendresse “virile” grâce à la fonte des “Nœuds” - de la cuirasse pour Wilheim Reich -. Il n'y a rien à ajouter, juste à enlever sans cesse. Accepter la Pauvreté. Difficile ! Encore plus loin que le centre “Moi-Je”, le centre “Je-Nous, puis “Je-Il”… Puis rare privilège “Il”… Tout seul… Enfin, le grand, l'ineffable Silence… “Il faut que l'Autel soit Vide” (Saint-Jean de La Croix). Le centre unique vrai n'appartient ni au temps ni à l'espace ni à qui que ce soit. “Lorsqu'il n'y a ni centre ni circonférence, ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*