BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

« Les Médecines alternatives dynamisent aussi notre potentiel d’auto-guérison. »

article



Pierre Dhombre est rédacteur en chef du magazine « Alternative Santé » depuis maintenant 15 ans. Il nous livre son regard sur la situation des médecines alternatives en France, et particulièrement la M.T.C.

Par La Rédaction , Pierre Dhombre


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°35
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Gtao : Pierre Dhombre, quel rapport entretenez-vous avec les médecines alternatives ?
Pierre Dhombre : Ca a été une très lente prise de conscience. Il y a maintenant 15 ans, je cherchais à être rédacteur en chef d’un magazine et à animer une équipe. Le magazine « L’Impatient » qui est devenu aujourd’hui « Alternative Santé » m’a recruté. Je baignais alors dans l’idéologie dominante de la médecine, c’est-à-dire le médicament, le médecin, la réparation à travers la chirurgie et une vision typiquement symptomatique de la maladie. Je suis littéralement tombé des nues en plongeant dans une ambiance et une équipe qui avait une tout autre vision de la santé, plus globale. La médecine que je connaissais, remboursée par la sécurité sociale, n’était finalement qu’une vision parmi d’autres, et même plutôt limitée puisqu’elle réduisait la personne à la maladie.
 
Gtao : Et à titre plus personnel ?
P. D. : J’ai pu constater les bienfaits des médecines alternatives notamment à travers les soins d’une ORL-homéopathe qui a guéri mon fils d’otites séreuses à répétition. Après une opération chirurgicale soutenue
à grand renfort d’antibiotiques, de cortisone, il avait déjà perdu 30% de son audition. Elle lui donna des granions pour renforcer son système immunitaire, lui injecta de l’air dans les narines, et ses tympans reprirent peu à peu leur élasticité, il récupéra son ouïe alors que la médecine « classique » ne me proposait qu’une deuxième opération dont le résultat était improbable. Celle-ci n’avait pas pensé une seconde qu’il existait peut-être d’autres procédés et ne nous avait proposé rien d’autre.
 
Gtao : Votre expérience vous a permis d’acquérir une vision très large de la médecine pratiquée aujourd’hui en France.
P. D. : Une expérience de la médecine et des médecines alternatives à laquelle se rajoute ces dernières années une réflexion plus générale sur ce qu’est la maladie. Je vous donne quelques repères. Tout bascule quand Louis Pasteur concède, presque sur son lit de mort, que Claude Bernard avait raison : les agents pathogènes ne peuvent à eux seuls expliquer la maladie, le terrain joue un rôle considérable. Autrement dit, comment se peut-il que certaines personnes contractent la maladie et d’autres pas ? De là, l’intérêt des médecines comme l’homéopathie qui prennent en compte le terrain et le renforcent.
 
Gtao : Quel regard portez-vous sur la médecine officielle en France ?
...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*