CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

LIVRE WUTAOCentre d'Arts et d'Ecologie CorporelleWutao School

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

La Voie du cercle

Publié le 16/01/2011

Partager le temps de parole

Sans cesse, nous essayons de réinventer nos moyens d’échanges et de circulation de l’information. Voici quelques pistes à suivre…

Par Etienne HAYEM

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 1
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 0.5 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

Lorsqu'un cercle d'individus se constitue pour échanger, discuter ou créer, se pose à lui un certain nombre de questions qui vont influencer le résultat et surtout les étapes pour parvenir au but choisi. Que ce soit simplement pour partager autour d'un sujet, pour prendre des décisions ou encore une réunion de créativité, il convient de trouver l'architecture, les règles ou la méthode à suivre pour qu'une intelligence collective puisse émerger et accompagner le groupe vers son objectif final.

Le bâton de parole pour échanger
Le cercle de parole amérindien, aussi utilisé par les Quakers, consiste le plus souvent à faire tourner un bâton de parole. Cette méthode permet de faire circuler la parole et d'éviter les interventions pendant que quelqu'un parle : celui qui a le bâton s'exprime et les autres l’écoutent. Dans certains cas, on peut accompagner ses propos par des expressions du visage ou des intonations qui abondent dans le sens de ce qui est dit, mais il est important de laisser celui qui a le bâton aller au bout de sa pensée.

La sociocratie pour prendre des décisions
Apparue vers 1960 avec Gérard Endenburg et réactualisée de nombreuses fois, la sociocratie permet à un groupe de s'organiser, de créer des propositions et de les améliorer avec pour finalité la prise de décision collective. Ici s'applique la règle du « zéro objection ». Ainsi, au cours de tours successifs, comme le propose Bernard-Marie Chiquet, le cercle explore la « météo » de chacun qui peut déposer au centre du cercle son état actuel : les faits ou histoires qui le préoccupent. Il se libère ainsi des parasites extérieurs au cercle pour se sentir plus à l'aise lors de la réunion. Puis chacun pose ses intentions. Des propositions sont faites, éclaircies, discutées et bonifiées si besoin. Une proposition est acceptée, non pas au consensus, mais au consentement de tous les membres : lorsqu'il n'y a plus d'objection face à une proposition, alors le cercle peut acter le choix collectif et passer à la phase de mise en place de la décision. Un des moments clés de la sociocratie est l'élection sans candidat afin d'élire un animateur, une secrétaire et un gardien du temps pour faire respecter les règles, collecter les informations clés et rythmer l'évolution du cercle.

Les principes de l'Intelligence Collective
Jean-François Noubel, qui applique les principes de l’Intelligence Collective, propose un set de principes* pour développer ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires