BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le son

article

Véhicule énergétique ?

Un son peut-il véhiculer le qi ? Et, le cas échéant, véhiculer la qualité de cette énergie ? Vlady Stévanovitch nous présente un état des recherches technologiques qu’il entreprend sur la question depuis plusieurs années.

Par Vlady Stévanovitch


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°2 : Énergie, vous avez dit énergies ?
Extrait du dossier : Les alchimistes de l'énergie
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dans les procédures de test d’efficacité d’un médicament, la science officielle reconnaît que malade et médecin peuvent influencer l’efficacité du traitement. C’est la raison pour laquelle l’épreuve en double insu(1) s’est imposée. On pense surtout aux processus de suggestion et d’autosuggestion. Mais, comme il est évident que ni le médecin ni le malade n’y auront recours intentionnellement, il faut admettre que ces phénomènes peuvent agir à l’insu du malade ou du médecin. J’insiste lourdement sur les implications logiques de l’attitude de la science officielle : il existe donc une force psychophysiologique capable d’agir sans l’intervention volontaire du sujet, et de produire à son insu des effets somatiques pouvant fausser les effets d’un remède. Et cette influence agit toujours dans le même sens : elle augmente l’efficacité d’un remède et peut même, dans trente à soixante pour cent des cas, doter de vertus thérapeutiques bien réelles, des substances qui en sont en fait totalement dépourvues.

Une force agissante qui guérit
Une force produirait donc ces effets. Faute de l’avoir jamais étudiée, on ignore tout de sa nature et de ses moyens d’action. On peut quand même, par l’observation et le simple raisonnement, distinguer deux composantes : l’une psychique, la suggestion ; l’autre physique, connue depuis toujours en Orient (Chi, Prana, Qi…), entrevu déjà à l’époque de Louis XVI par Mesmer au travers de sa découverte du "magnétisme animal". Cette force inconsciente agit toujours dans le même sens, celui de la guérison et de la santé. Ainsi, nous pouvons parler d’"intention de vie".
La réalité du qi a été démontrée d’innombrables façons, depuis les spectaculaires exhibitions de cirque défiant les lois fondamentales de la physique et de la physiologie jusqu’à l’anesthésie par acupuncture. Le qi obéit à la volonté. Et c’est par cette propriété-là que les deux composantes que nous avons distinguées se rejoignent pour se manifester dans une force agissante, cette force propre à la vie dont la médecine officielle refuse de tenir compte. On peut influencer l’activité de la force vitale en agissant sur ses deux composantes. La composante psychique est influencée par le tel facteur, la suggestion (consciente ou inconsciente), l’attitude du médecin favorisant l’empathie, et la volonté. L’action du qi est influencée par des techniques de mobilisation et de guidage du qi connues en Orient depuis des millénaires. Avec des techniques précises, l’intervenant influence par sa volonté cette force qui, dans le corps du malade, agit sur ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site