Boutique
Abonnement à la revue
Abonnements internet
Publications
Revues Génération Tao
Dossiers thématiques
Articles
Vidéos
Sélection Génération Tao
Livres
CD audio
Elixirs énergétiques
Idées cadeaux
Stages Zen

Inscrivez-vous
à notre NEWSLETTER
CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

STAGES WUTAOHeureusement.org

exemple-visuel.png

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

Sonia Barkallah

Publié le 16/01/2011

« Être conscient de soi. »

Avec la sortie de son film « Faux départ », Sonia Barkallah souhaite faire avancer et diffuser la recherche sur les Expériences de Mort
Imminente (EMI) et sur la Conscience. De quoi réjouir les Taoïstes !

Par Sonia Barkallah , Delphine Lhuillier

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 1
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 0.5 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

GTao : Sonia, pouvez-nous nous raconter comment vous est venue l’idée de réaliser ce film ?
Sonia Barkallah : Je me pose des questions existentielles sur la mort depuis l’âge de 5 ans. Un jour, je demande à ma mère : « C’est quoi mourir ? ». Elle me réponds : « C’est quand on ne respire plus ». Je me suis dit que c’était terrible ! Mais j’avais la conviction intime que la mort était davantage un détachement que la fin de l’être et de la conscience. A l’âge de 11 ans, je découvre le livre du Dr Raymond Moody : « La vie après la vie ». A 14 ans, je vis une OBE, un état modifié de conscience, et à l’adolescence, je traverse une grande dépression. Je n’arrivais pas à me projeter dans l’avenir et je cherchais un sens à donner à ma vie. En 1999, je découvre l’adaptation filmée du livre de R. Moody et c’est une révélation. Je suis touchée par les témoignages qui me réconcilient avec les humains et guérissent ma vision pessimiste de la vie. J’ai su alors que j’allais réaliser un film-documentaire dans lequel j’irais plus loin au niveau scientifique. En effet, en 2002, j’ai commencé une enquête qui durera 4 ans.

GTao : Que retirez-vous de cette expérience ?
S. B. : Je me suis rendue compte que c’était un sujet très riche qui ouvrait des portes sur la physique quantique, la sociologie, l’histoire… Et je me suis aperçue que les spécialistes que je rencontrais étaient très isolés dans leurs recherches. En 2006, j’ai donc décidé d’organiser un colloque à Martigues pour que tous ces chercheurs puissent échanger entre eux et partager leurs connaissances au plus grand nombre.

GTao : Pouvez-nous parler du protocole mis en place avec le Dr Jean-Pierre Postel ?
S. B. : Des enveloppes scellées par huissier vont être placées dans les chambres des patients, en haut d’armoires. Si les personnes qui disent avoir vécu une OBE perçoivent l’image par transparence (c’est un phénomène courant lors d’une OBE), cela prouvera que la conscience se délocalise.

GTao : Quelle est la définition d’une EMI ?
S. B. : Même si elle est obsolète, on considère aujourd’hui qu’une personne ayant vécu une EMI (ou NDE en anglais) est une personne déclarée morte pendant quelques minutes et qui peut rapporter de façon précise ce qui s’est passé pendant ce laps de temps. Généralement, ce sont toujours les ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires