CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

LIVRE WUTAOCentre d'Arts et d'Ecologie CorporelleWutao School

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

Déjouer la trame de notre histoire

Publié le 18/04/2012

Recontacter nos aspirations

Quand le changement est présent en permanence, comment réaliser un véritable
acte de changement ? En déjouant la trame de notre histoire et en révélant notre
inspiration créatrice. Alors, nos transformations individuelles engendreront les
transformations du monde.

Par Arnaud Mattlinger

Extrait de la revue : Génération Tao n°64
Extrait du dossier : ACTER LE CHANGEMENT
Nb de pages : 1
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 0.5 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

Si le changement est la seule chose permanente, il apparaît qu'acter le changement sous-entend d'aspirer, de choisir, et de prendre la responsabilité de cette action.

La nécessité du changement
Changer pour changer n’a pas vraiment de sens. Mais en bon taoïste, il s'agit d’être à l’écoute, de suivre ce qui se présente et d’agir dans le non-agir. Aussi l'aspiration resurgit-elle souvent d'un manque, d'une insatisfaction ; quelque chose qui se produit et se reproduit ne me convient plus : dans une relation, une situation, un comportement ancré comme une habitude, etc. Cela peut se manifester par un sentiment d'épuisement, d'impuissance, de frustration, de colère, ou de tristesse. Le fameux « j'en ai assez ! », pour le dire sagement. Parfois aussi, cela repose simplement sur la curiosité à « autre chose », comme un appel de l'âme. Quelle que soit la teinte émotionnelle de cette prise de conscience, c'est elle qui va déterminer la nécessité du changement et nous donner aussi la force de la réalisation de ce changement. Si la nécessité n'est pas à maturité, les tentatives de changement finiront par flétrir, rattrapées par les habitudes (de relation, de comportement etc.). Mais lorsqu'elle arrive à maturité, elle est comme le terreau qui permettra au changement de fleurir vers de nouveaux possibles.

S’appliquer à choisir
Puis vient le temps du choix. Aujourd'hui synonyme d' « élire », « choisir » englobe originellement (selon la définition qu’en donne le « Littré ») les facultés de voir, apercevoir et discerner. Il ne s'agit donc pas de décider (diminuer, régler), mais d'abord d'observer. Cela nécessite du temps. Dans nos vies où nous sommes souvent sollicités pour aller plus vite et « gagner du temps », prendre le temps de choisir est un acte important et nécessaire. S'appliquer à choisir, c'est ouvrir un espace et un temps pour éclairer nos perceptions et mettre en lumière nos insatisfactions, nos aspirations et leurs origines. De l'observation méditative à la verbalisation analytique ou aux arts initiatiques, de nombreuses voies peuvent nous aider à nous connaître, à éclairer ce qui se joue en nous, ce qui se produit et se reproduit telle une trame. Mais la mise en lumière, la prise de conscience de cette trame ne constitue pas à elle seule l'acte de changement. Car choisir n'est pas seulement répondre aux aspirations liée au passé, mais nous placer dans le présent, dans une inspiration créatrice de l'avenir.

Des aspirations à l’inspiration
Il y a là une ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires