Boutique
Abonnement à la revue
Abonnements internet
Publications
Revues Génération Tao
Dossiers thématiques
Articles
Vidéos
Sélection Génération Tao
Livres
CD audio
Elixirs énergétiques
Idées cadeaux
Stages Zen

Inscrivez-vous
à notre NEWSLETTER
CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

Budo EditionsSTAGES WUTAOHeureusement.org

exemple-visuel.png

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

Soigner par émission de Qi

Publié le 04/04/2007

Waiqi Liaofa

La thérapie par émission de Qi est une des branches de la médecine chinoise les plus délicates à aborder, parce que la moins « scientifiquement » vérifiable. L’auteur revient sur ses origines « chamaniques » et la nécessité pour le praticien d’avoir acqu

Par Jean-Robert Gillardeaux

Extrait de la revue : Génération Tao n°43
Nb de pages : 3
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 1.99 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

Ayant enrichi sans cesse ses connaissances depuis plus de trois mille ans, sans jamais renier ses acquis précédents, la médecine chinoise compte aujourd’hui un très grand nombre de techniques pour « penser à » (n’oublions pas que le terme de médecine vient du latin : medicina mederi qui signifiait « penser à, s’occuper de », d’où « panser » et « soigner »). Si la pharmacopée, l’acupuncture et le massage Tuina en constituent les méthodes principales, le traitement le plus ancien, et donc le plus traditionnel en fait, est bien celui du soin par émission du Qi : Waiqi liaofa.

Le médecin-chaman, un être de transformation
Aux origines de toute médecine se trouve le chaman ; c’est lui qui dans les communautés archaïques (c’est-à-dire des origines) a charge du lien entre les énergies céleste et terrestre. Il assure la verticalité fondamentale de la relation axiale qui unit le Ciel-Père à la Terre-Mère. Il constitue le lien, le liant, qui place l’Homme-Fils au centre d’une dualité et qui l’enracine en le spiritualisant. Le chaman est un capteur et un émetteur, il reçoit et il transmet. Mais ce qu’il reçoit et ce qu’il transmet, ce sont des énergies, de l’énergie, du Qi, dira la tradition chinoise. Aussi le chaman n’est pas un être passif qui ne fait que transmettre ce qu’il reçoit sans le modifier, c’est tout au contraire un être de transformation. Entre les énergies du Ciel et celles de la Terre, il est nécessaire qu’il existe un « transformateur » de l’information. Est chaman celui qui est capable de modifier en lui les énergies de polarité yang en énergies yin. Car sans cette faculté de transformation rien ne peut opérer, aucun pouvoir effectif ne peut descendre du Ciel pour se réaliser sur Terre.

L’esprit « chamanique »
La fonction de chaman correspond à un état pré-moderne des civilisations que nous appelons : culture traditionnelle. Et lorsque nous qualifions la médecine chinoise de « traditionnelle », c’est d’une part pour signifier qu’elle s’origine en cette lointaine époque, mais également qu’elle porte encore en elle cette connaissance primordiale. Dans la culture chinoise qui était restée jusqu’à une époque récente extrêmement proche de ses origines et qui ne s’était pas encore coupée de ses racines, cette médecine naturelle était extrêmement répandue. Aujourd’hui, dans une société qui court à toutes jambes vers le leadership mondial, la fonction du chaman s’est évidemment ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires