BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le quotient émotionnel

article

Une autre intelligence

Dans cet extrait tiré de son livre L’intelligence du cœur, rudiments de grammaire émotionnelle paru aux éditions J.-C. Lattès, Isabelle Filliozat nous rappelle la prédominance du cérébral dans notre société au détriment de nos émotions…

Par Isabelle Filliozat


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°46
Extrait du dossier : Guérissez votre corps émotionnel
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Les sentiments sont réputés empêcher la raison. Certes, les émotions influencent le raisonnement, c’est de l’expérience de chacun. La pensée est rapide quand on est joyeux. Elle ralentit quand on est triste. Mais la traditionnelle opposition entre raison et émotion est-elle justifiée ?

L’intelligence relationnelle
Dans le cadre de la formation continue, les séminaires de relations humaines offrent aujourd’hui de multiples occasions de nourrir ses compétences relationnelles. Mais chaque fois, les stagiaires demandent : « Pourquoi n’enseigne-t-on pas cela à l’école ? ». Peut-être parce que, si le savoir en lui-même est aussi ancien que l’homme, son organisation est relativement nouvelle, tout au moins en
Occident (le Bouddhisme en Orient, développe des connaissances psychologiques fines et des outils de conscience de soi depuis
2500 ans). Peut-être aussi parce qu’un nombre de gens ne veut pas apprendre ce qu’ils considèrent comme inné. Pour eux, la relation, c’est comme marcher ou respirer, ça ne s’éduque pas. Ils veulent rester « naturels ». L’intelligence des rapports sociaux ne
serait-elle pas à mettre sur le même plan que les autres formes d’intelligence ?

QE : quotient émotionnel
Pour Daniel Goleman (auteur du best-seller américain Emotional Intelligence), le règne du QI doit laisser la place à celui du QE (Quotient Emotionnel). « L’ancien paradigme tenait à l’idéal d’une raison libérée de la pression de l’émotion. Le nouveau paradigme nous invite à harmoniser la tête et le cœur. Nous devons comprendre plus précisément ce que signifie : utiliser son émotion intelligemment. »
L’intelligence émotionnelle, selon Daniel Goleman, recouvre des compétences telles que : la capacité de se motiver et de persévérer malgré l’adversité et les frustrations ; le contrôle de ses impulsions, et la capacité de différer une satisfaction ; la capacité de réguler son humeur et d’empêcher la détresse d’altérer ses facultés de raisonnement ; l’empathie ; l’espoir. Elle englobe donc les intelligences inter et intrapersonnelles d’Howard Gardner. En 1983, Howard Gardner publie Frames of mind et parle pour la première fois d’intelligences multiples. Le terme choque les spécialistes, séduit le grand public. Gardner se démarque de la conception de l’intelligence mesurée par le QI et fait valoir les nombreuses et différentes facettes de l’activité cognitive, des aptitudes musicales aux capacités requises pour la connaissance de soi-même. (…) Aux intelligences verbales et logico-mathématique déjà reconnues par le QI, il ajoute les intelligences spatiale, musicale, kinesthésique, interpersonnelle et intrapersonnelle.

L’intelligence ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*