BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Tai Ji Quan

article

La globalité en mouvement ?

Le déploiement des principes Yin-Yang dans la pratique du Tai Ji Quan est un des axes fondamentaux de la discipline, mais peut-on parler de globalité ?

Par Arnaud Mattlinger


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°53
Extrait du dossier : Yin-Yang, une vision dynamique et globale du monde
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Lorsqu’on parle de mouvement global en Taiji, il y a bien sûr les principes Yin-Yang de la pratique : l’action (Yang, externe) née d’un lâcher (Yin, interne), la transmutation d’un mouvement en un autre sans rupture (Peng, Lu…), le principe d’expansion et de retour, l’existence simultanée d’une action et de son opposé, ce qui préserve l’équilibre du centre… Mais comment faire pour saisir tout ça, par où commencer ? Le propre de la globalité, c’est qu’il n’y a pas de bout par lequel commencer. Tout est présent et en mouvement, partout. Mais le Yin-Yang s’appelle aussi Taiji. Ce que nous apprennent le Tai Ji Quan et les pratiques martiales, c’est que la source du mouvement, la puissance, réside dans le Dan Tian inférieur ; le Dan Tian lui-même siégeant au cœur du bassin ; le « bassin » contenant « l’océan de Qi » dont on parle dans les pratiques énergétiques.

L’intention guide le Qi
Dans une première approche de la globalité, le mouvement trouve donc sa source dans cette zone. Cela remet la tête, l’intellect et le cerveau à une plus juste place, celle de percevoir et de « surfer » sur le mouvement existant ; et non pas de tout diriger par des mouvements volontaires. C’est par l’attention que nous percevons les mouvements internes ; et l’attention n’est possible qu’en réduisant l’activité mentale et corporelle vers l’état d’écoute de Wuji, la non-intention. C’est là une étape essentielle pour ressentir comment, depuis l’océan, le Qi circule, « s’expanse », à l’image d’un ballon qui se gonfle et nous imprègne et commence à nous faire bouger, imperceptiblement. C’est ensuite par l’intention que nous pouvons guider l’énergie et amplifier le mouvement. L’intention guide le Qi et le Qi bouge le corps, c’est le principe global qui peut avoir différentes applications (martialité, bien-être, sexualité).

Laisser le dragon nous emporter
Pour accéder à la globalité, la deuxième étape consiste à s’assurer de la libre circulation de l’énergie. Aussi dit-on Yin-Yang et pas Yang-Yin. C’est-à-dire qu’il faut un lâcher pour qu’il y ait action. Si l’intention arrive trop tôt, s’il n’y a pas d’abord un abandon, elle devient focalisation et contrôle. Certes, l’intention pourra conduire le mouvement dans toutes les parties du corps, mais cela ne dépassera pas le mouvement total (voir encadré). La globalité du mouvement ne peut s’acquérir ni se construire, on tombe dedans, comme on tombe en extase. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*