BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

L’art de rendre vivant les livres

article

Les Journées-Rencontres du Souffle d’Or

Les journées-rencontres organisées en mai 2009 par les éditions du Souffle d’Or au Centre d’Arts Corporels Génération Tao autour des thèmes de l’écopsychologie, des médecines complémentaires et liberté civiques, ont permis de décloisonner et de se faire r

Par Isabelle Martinez


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Au-delà des rencontres et du partage, ce moment a élargi le champ de conscience d’un large public sur des données majeures de changement. Au cœur de cette réflexion, le livre, ce compagnon initiatique, de sa diffusion à nos pratiques, à l’art de le rendre vivant dans notre quotidien.

Le livre, cet accompagnateur de conscience
Nous avons tous, pratiquants et chercheurs, toujours à nos côtés, ce compagnon silencieux, à chaque moment disponible, et prêt à nous répondre. Qui se fait réceptacle et aussi guide, lorsque nous nous perdons, ou qui nous affine et nous inspire lorsque nous cherchons. Il est encore celui qui parfois nous décide à agir, à discerner ou à choisir. Que ce soit dans les premiers balbutiements de notre quête, en chemin ou bien en phase d’intégration, ce compagnon-là garde cette constance de guidance, de « rassurance », ou bien nous insuffle le courage de légitimité par l’expérience qu’il nous livre, le LIVRE. Car avant tout, un livre se livre à nous, et derrière lui, son auteur, sa connaissance, son expérience, et son chemin.
Je me souviens qu’enfant, justement assez livré à moi-même, rempli de manque au monde, et sans écho de mon entourage adulte, j’allais puiser à la source de ce quelque chose, celui que l’on ne me confiait pas. Discrètement, je descendais les marches de la cave, dans laquelle une bibliothèque de guingois m’offrait des vies, des aventures, des poésies, du vrai, du faux et de l’imaginaire. Ces livres laissés là en friche tout comme les ancêtres à qui cela appartenait étaient à chaque fois de joyeuses retrouvailles ou bien une nouvelle rencontre. Le monde était là, à ma portée de main. Tout comme moi, ils n’avaient pas d’âge. Déjà là, bien avant ma naissance, je savais aussi qu’ils continueraient leur voyage bien après ma mort.
Et ce que j’en touchais était leur vie, leur vibration vivante, leur longévité inspirante.
Heureusement bénie entre les livres, j’ai lu comme je respire, mais jamais pour apprendre. Hors de l’école et de ses résultats, ces mots que je prenais, je les buvais, m’en imprégnais, m’en nourrissais. Au fond, ce que j’en recherchais étaient enfin de trouver à travers eux, un partage, une rencontre d’âme, quelqu’un qui me murmurait mes intuitions, apaisait mes décalages ou partageait mes émotions…
Est arrivé alors pour moi, le temps d’arpenter les temples, ces lieux dans lesquels nous venons ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*