BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Tsunami de la dépression

article

Une expérience initiatique

L’art de la vague au cœur d’un Tao chaotique pour une renaissance pleine de résilience. Découverte…

Par Renaud Poillevé , Isabelle Martinez


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dans la plupart des textes cosmogoniques que les traditions nous ont légués, la vie commence sous l'eau. La vague, portée par le vent, mi-eau mi-lumière, dans sa forme spiralée rappelle la symbolique du Tao et suggère cette transformation profonde, ce changement d'état et de force dans le mouvement. Le flux des vagues rappelle aussi le bruit rythmé d'une respiration. Le souffle et la fluidité sont intimement liés dans tout processus alchimique.Le tourbillon d’eauLa vague, ce fut aussi pour moi l'expression de ce qui s'est passé dans ma vie, un formidable tsunami, qui a tout rasé sur son passage, dont je sors complètement sonné, « rincé », « lessivé », avec tout à reconstruire. La dépression. Comme un passage en prison pendant deux ans et demi. La pression, puis la dé-pression sont la respiration de l'existence, entre vie et mort. Ceux qui ont vécu cette plongée au cœur des déferlantes, ceux qui ont « bu le bouillon », roulés dans une très grosse vague peuvent comprendre ce dont je parle. Dès les premiers signes inquiétants de la maladie, William Styron parle de l'indicible(1) et évoque à plusieurs reprises cette pieuvre tentaculaire qui le tire dans les tourbillons d'eaux sombres et profondes. C'est un peu plus que le creux de la vague, c'est une chute, une perte, un abîme. Un vortex. Le tourbillon d'eau est un écoulement qui reprend l'image de la spirale, démultipliée et répétitive, en déploiement vertical constant. La vague, si elle ne te tue pas, te porte sur la grève, sur un nouveau rivage. La vague est accoucheuse, te pousse à une nouvelle vie après t'avoir lavé de tout. Dans la mystique chrétienne, le baptême en immersion représente aussi cette naissance sacrée. L'eau bénite n'est que de l'eau naturelle avec un peu de sel !

La turbulence des fluidesDans l’Antiquité, la dépression était appelée mélancolie. La melagkolia, en grec, signifie la bile noire, considérée comme étant un déséquilibre des « humeurs », ou fluides corporels : sang, bile, lymphe et bile noire. Au XIXe siècle, cette théorie des fluides disparaît pour laisser place au terme de dépression(2). Pourtant, on est toujours en pleine turbulence des fluides, dans « la tempête sous le crâne » qu'évoque Styron, la dépression est devenue le « mal du siècle ». Dans mon atelier sans fenêtres, en entresol, des tuyaux de toutes tailles qui serpentent sur un plafond utérin, libérant autant de borborygmes ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*