BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Les pouls énergétiques

article

Petite visite guidée…

L’étude des pouls fait traditionnellement partie des moyens de diagnostic en médecine chinoise : le pouls reflète l’état général d’une personne et ses déséquilibres énergétiques. Il existe des pouls antiques, répartis sur le corps, et des pouls radiaux, s

Par Rosselo Gabriel


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’étude des pouls radiaux consiste à palper les pouls au niveau des poignets, sur l’artère radiale et sur trois zones de chaque poignet : Pouce, Barrière, Pied (correspondant respectivement au thorax, à l’abdomen et au bas-ventre). Les anciens nommèrent ces trois zones : « San Jiao », les Trois Foyers.

Les variations de notre pouls
En fonction de l’heure, des émotions, de la nourriture, de l’activité, notre pouls varie du lever au coucher. Quoi de plus changeant qu’un pouls ? Comment trouver une norme dans toutes ces variations ? Le pouls normal se caractérise par un rythme tranquille et régulier, une vigueur réunissant le calme et la force, une racine (présence en superficie et en profondeur) et une fréquence (4 pulsations par respiration). Des variations de l’état normal du pouls sont induites par l’âge, le sexe, la constitution ou encore le climat. Le Su Wen dit par exemple qu’au printemps, le pouls normal est légèrement en « corde », alors qu’en été, il serait légèrement en « crochet », en automne, « en duvet » et en hiver « en pierre ».Un écart significatif d’avec la norme détermine la présence d’un déséquilibre, de nature Yin ou de nature Yang, donnant naissance à des pouls pathologiques. Aujourd’hui, la médecine traditionnelle chinoise retient 28 pouls pathologiques, selon des critères de profondeur, de longueur, de vitesse, de force, de rythme et de forme. Nous en étudierons dans cet article dix, caractéristiques, regroupés sous la forme de cinq paires de pouls opposés.

1. L’opposition de niveau
Le pouls Fu (flottant), ou « le pouls des poils », s’exprime en surface et disparaît lorsqu’on presse l’artère en profondeur. Il indique souvent qu’un agent pathogène attaque le corps à la surface, ce qui est le cas d’un climat excessif. Si ce pouls est fort, il indique une plénitude : le Qi protecteur (Wei Qi) s’oppose à la pénétration de l’agent pathogène. Si le pouls est faible, il indique un vide, c'est-à-dire une insuffisance du Yang, que l’on rencontre dans les maladies chroniques. 
Le pouls Chen (profond) se détermine lorsqu’on appuie les doigts fortement jusqu’à rencontrer l’os. On ne le ressent plus dès qu’on relâche la pression. Fort, il indique une Plénitude interne : l’agent pathogène se trouve dans le corps et entrave le Qi et le sang.
Faible, c'est un Vide interne : il indique une déficience du Sang et du Qi et une faiblesse des organes.

2. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*