BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Psychologie de l’éveil

article

Une conciliation est-elle possible ?

John Welwood a su concilier les sagesses d’Orient et d’Occident, traditionnelles et contemporaines. Une perspective incontournable…

Par John Welwood


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°60
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Quelle est la relation entre le travail psychologique et le travail spirituel, entre la croissance personnelle et l’éveil spirituel ? Comment pouvons-nous travailler à devenir une personne mature et authentique, tout en reconnaissant que nous sommes bien plus que notre personnalité ? Ceci nous amène au cœur de la question : que signifie être un humain ?

Réaliser sa vraie nature
La pratique spirituelle implique l’exploration de la nature véritable et essentielle, commune à tous les êtres humains. La réalisation directe et expérientielle de notre véritable nature a été une spécificité des traditions contemplatives de l’Orient. Les enseignements orientaux nous invitent à vivre à partir de notre profondeur, en conviant l’esprit à se tourner vers sa vraie nature plutôt que d’être constamment focalisé vers l’extérieur, sur les tâches et les objets à saisir et à manipuler. Reconnaître la nature essentielle de notre conscience comme une présence ouverte, éveillée, lumineuse et compatissante, nous permet de nous relier à notre vie d’une manière plus riche et plus puissante. Cette réalisation nous permet de nous libérer des chaînes du conditionnement passé connu en Orient sous le nom de Karma. Dans cette perspective, puisque le bien-être, le bonheur et la liberté sont intrinsèques — c’est-à-dire font partie intégrante de notre nature essentielle — la tâche la plus importante dans la vie est la réalisation de cette vraie nature. Bien que les Yogis éveillés et les saints de l’Orient représentent les témoignages les plus forts du pouvoir de cette dimension de l’être vaste et impersonnelle, elle reste accessible à tous, Orientaux et Occidentaux.

La sainteté de l’individu
La sagesse de l’Orient a révélé la nature ultime de l’Etre, au-delà du monde, au-delà de l’individu, au-delà de la relation humaine et au-delà de l’histoire de l’humanité. La sagesse de l’Occident, elle, a pris une forme très différente. Les traditions de sagesse de l’Occident nous apprennent que nous ne sommes pas seulement là pour révéler notre nature divine, mais aussi pour incarner cette nature dans notre humanité. Si l’Orient s’est focalisé sur la verticalité, la dimension éternelle, l’Occident s’est concentré sur l’horizontalité, la vie de l’individu qui se déploie dans le temps. L’Occident a également donné naissance à une idée révolutionnaire et toxique qui a pris le monde d’assaut : la sainteté de l’individu. Les individus sont là, pas seulement pour satisfaire les programmations léguées par la famille, la société et les religions conventionnelles, mais pour ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*