BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Une vie d’engagement

article

Mon point de pouvoir est de me changer moi-même par Hélène von Burg

Laissez-vous toucher par le témoignage de vie d’Hélène von Burg dont le maître-mot se nomme « engagement ».

Par


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°62
Extrait du dossier : VIVRE SA VOIE
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dans ma vie, il y eut plusieurs bifurcations. Deux ont été importantes car elles m'ont ouverte sur des paysages, des rencontres et des engagements nouveaux.

L’engagement pour les autres
La première, j'avais 22 ans, j'étais jardinière d'enfants dans un village. Tout était bien cadré dans ma vie, j'aimais beaucoup ce que je faisais et j'avais un fiancé. Pourtant, je me sentais à l'étroit, j'avais envie de découvrir le monde. J'ai choisi d’aller rejoindre une association qui travaillait dans un bidonville de la région parisienne. La pauvreté et l'exclusion sociale des familles me touchaient beaucoup. Je désirais faire quelque chose d'utile pour le monde. Je me suis lancée car c'est ce que je sentais juste pour moi. Je suis partie quelques jours après la fin de l'année scolaire sans fixer de temps ni décider d'un retour. Je me sentais très libre.
Ce fut un premier grand virage… qui a déterminé de longues années de ma vie. Je suis restée 30 ans dans cette association qui est devenue le Mouvement international ATD Quart Monde. Mon cœur était touché, j'avais l'impression que j’étais à ma place, que je pouvais donner de moi, soutenir, m'exprimer. Factrice dans le bidonville puis animatrice pour des enfants déscolarisés, j'ai commencé à emmener en vacances des familles submergées par la misère. Les résultats étaient magiques. Cela m’a mené à la création d’une maison d’accueil familial en Suisse avec un partenaire qui est devenu mon mari. Ce furent 14 ans d’aventure et de vie en commun avec des familles et des volontaires, la naissance de nos trois enfants, l’écriture d’un livre sur l’exclusion sociale en Suisse, des voyages pour soutenir des équipes dans d’autres pays, puis un travail de représentation auprès de la Commission des droits de l’Homme de l’ONU avec des objectifs qui ont été atteints.

L’engagement pour soi-même
Pour moi, l’autre grand virage s’est présenté lorsque j’ai été gravement malade : je ne pouvais plus fonctionner. J’ai compris — lors d’un épisode de sortie de corps dans la salle de réanimation d’un hôpital — que j’étais libre de quitter cette vie ou de rester mais que si je voulais rester, il fallait que je change. J’ai quitté mon travail, le cercle de mes relations sociales et finalement ma famille, pour me plonger dans un travail de guérison, de connaissance de soi et de développement personnel : cette fois, le tournant était pour moi une nécessité ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*