BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Les premiers pas du Café-Tao

article



Après trois rendez-vous, le Café-Tao s’affirme progressivement comme un cercle de partage et de rencontre d’idées et d’expériences entre personnes de diverses origines sociales, culturelles et professionnelles, animées par le souffle de la quête intérieur

Par La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°10
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le lancement d’un Café-Tao initié par Manikoth Vongmany, co-responsable de la rédaction à New Génération TAO, et Jean-Luc Berlet, philosophe en herbe, au Cyberzen Café (85, rue Amelot 75011 Paris) commence à donner une forme intéressante, métissant la communication verbale avec la conscience de la circulation énergétique à l’intérieur d’un groupe humain.
Le concept de Café-Tao, en effet, visait au départ à faire converger dans un espace commun les spécificités de deux grandes cultures : d’une part, la culture occidentale, notamment française, qui accorde une place prépondérante à la prise de parole, à l’esprit critique et aux joutes oratoires ; de l’autre, la culture orientale, notamment taoïste, qui développe l’écoute du silence et l’expression dans les mouvements corporels. Un espace en projet qui demande à être exploré et expérimenté par d’autres animateurs de France et de Navarre nourris par l’envie de partager et d’échanger leurs découvertes avec les autres.

Le premier rendez-vous a réuni une vingtaine de participants autour du thème “La communication” : présentation du concept par Manikoth Vongmany, introduction philosophique par Jean-Luc Berlet, atelier pratique avec des exercices avec des fils de laine et des cure-dents (animés par Pol Charoy & Imanou Risselard) pour ressentir la communication à deux avant de finir par un cercle de partage. L’habituelle joute oratoire des café-philo laissait place à une autre forme de relation, le partage par la parole du vécu et ressenti de chacun.

Le second rendez-vous (une quinzaine de personnes) autour du thème “Yin/Yang” a été davantage un échange d’idées où il était beaucoup question des échanges Orient/Occident. Un des moments forts de cette soirée a été la visite impromptue d’un penseur d’origine noir-africaine qui a dérangé au premier abord le déroulement du débat par de nombreuses prises de paroles, qui semblaient n’avoir aucun lien direct avec le sujet traité, mélangeant le bouddhisme et le taoïsme, apparentant le Yin (couleur noire !) avec le Mal et le Yang (couleur blanche) avec le Bien... Son message était en fait à comprendre au-delà du sens logique (au sens cartésien) de ses phrases. Il portait en lui tout l’inconscient collectif des peuples noirs...

Si l’on prend conscience de la “synchronicité”, de la trame inconsciente des événements, il s’avère que sa présence révèle la condition actuelle de l’être humain de couleur noire aussi bien dans le petit groupe de participants qu’à une échelle universelle. Les animateurs et notamment Pol ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*