BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Propos sur le Ki

article



Infatigable promoteur du rapprochement des cultures japonaise et occidentale, disciple au Japon des maîtres Noguchi et Ueshiba, comme de Marcel Granet et de Marcel Mauss en France, Itsuo Tsuda a fait du concept de ki l'une des pierres angulaires de son œu

Par Martha Rodezno


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°2 : Énergie, vous avez dit énergies ?
Extrait du dossier : Les alchimistes de l'énergie
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Par le mot respiration, je ne parle pas d'une simple opération biochimique. La respiration, c'est à la fois vitalité, action, amour, esprit de communion, intuition, prémonition, mouvement. L'Orient conserve encore ces aspects sous le nom de prâna ou celui de ki. L'Occident semble également les avoir connus : témoins, le mot psyché, âme-souffle, ou anima dont dérivent des mots comme âme, animer, animal, animosité, ou spiro, dont nous avons tiré des mots comme esprit, inspiration, aspiration, respiration.
***
Le ki échappe à toute définition cartésienne, car il transcende l'espace et le temps. Il est non-forme. Il transcende toutes les catégories définissables comme agents d'action matérielle tels que force, énergie, magnétisme, émanation, fluide, etc… Au cours des trente derniers siècles, l'Occident a refoulé tout ce qui aurait pu être l'équivalent du ki : psyché, pneuma, anima. spiro. Le dualisme occidental est établi, entre le mental et le corps, entre le bien et le mal.
***
Qu'est-ce que c'est que le ki ? Nous n'en savons rien. Avec le développement des recherches parapsychologiques, la question de cette "force" mystérieuse semble éveiller l'attention des gens qui sont en quête de la vérité. (…) La position du Seïtaï vis-à-vis du ki est la suivante : le ki n'est pas un phénomène quelconque. Il précède tout phénomène. Il ne peut donc être désigné par l'un quelconque des termes dont on se sert pour expliquer les phénomènes physiques, chimiques ou naturels, tels que fluide, magnétisme, aura, ondes, énergie, force, flux, radiations, etc. C'est évidemment une position difficile à admettre de la part des Occidentaux qui ont, depuis trois mille ans, systématiquement éliminé de leur vocabulaire un terme aussi vague et indéfinissable. Mais la difficulté n'est pas uniquement chez les Occidentaux. Elle n'épargne pas les Orientaux qui vont vers la civilisation moderne. Je dirai même que certains Occidentaux qui ont éprouvé la complexité de la logique moderne, provoquée par la physique moderne, sans parler de la parapsychologie, peuvent être, en un sens, mieux disposés à aborder le problème du ki.

On connaît nombre d'expériences qui sont faites pour prouver l'existence d'une force mystérieuse ou pour en mesurer l'intensité. (…) Ce sont là des phénomènes qui peuvent être attachés aux différentes manœuvres du ki, mais le ki lui-même n'a aucun caractère déterminé. S'il est mesuré ou photographié, ce n'est pas le ki. Cet indéterminisme est une vérité rigoureuse en ce qui concerne le ki. (…) De notre ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*