BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Diététique de printemps

article



La diététique est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise. Ses origines remontent à l’histoire très ancienne de l’époque Shen Nong, époque où les Chinois commencèrent à étudier les fonctions de l’alimentation et des plantes. Conseils de pr

Par Liujun Jian


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°24
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La diététique chinoise tient compte de l’état de santé du patient, sa morphologie, la nature de la maladie, la saison, le climat, la situation géographique, etc. Selon la nature des maladies, l’alimentation doit être différente.
Une autre de ses caractéristiques est de prévenir et de soigner les maladies, non seulement en régulant l’alimentation, mais aussi en y ajoutant des plantes médicinales pour renforcer son action. Leur effet est très direct et efficace.
A noter que les décoctions ont une odeur souvent trop forte et amère. Les patients ont du mal à les ingérer. Il est dit : Bon remède à goût amer. En associant certaines nourritures, le bon remède peut avoir un goût agréable…
Rappelez-vous également que la diététique s’appuie sur le système de correspondances des cinq éléments. Les saveurs sont : acide, le foie ; amer, le cœur ; doux et sucré, la rate ; acre et pimenté, les poumons ; salé, les reins. Comme les cinq organes s’influencent mutuellement, leurs fusions nécessitent la régulation de l’alimentation : il faut penser, selon les saisons, à toutes les saveurs et à tous les organes.

Principes de base
•Associer les cinq saveurs dans la nourriture. Attention ! les cinq saveurs nourrissant les cinq organes, si certaines sont absorbées de manière excessive, elles nuisent à l’organe correspondant : trop d’acidité nuit au foie, trop d’éléments amers nuisent au cœur, trop de sucre nuit à la rate, trop d’aliments pimentés et âcres nuisent aux poumons, trop de sel nuit aux reins.
•Il vaut mieux manger à 80 % de ses besoins et non à satiété. Surtout ne pas trop manger le soir, ni trop tard. Cela oblige l’organisme à fournir un surcroît de travail la nuit. La M.T.C. dit : Le manque d’harmonie de l’estomac donne un sommeil agité.
•Un peu d’alcool et de vin favorise la circulation du sang, disperse le vent et le froid du corps. Mais les excès d’alcool, particulièrement d’alcools forts, fatiguent le foie et facilitent l’installation des maladies chroniques de l’estomac et des intestins, la perte de mémoire, etc.
•Eviter les nourritures trop copieuses et trop riches parce qu’elles favorisent la transformation de l’humidité en mucosité, rendent le vent et l’énergie du foie trop forts, facilitent l’installations des maladies comme l’hypertension, l’apoplexie, le diabète, la pathologie des artères coronaires, etc.
•A cette époque de l’année, il est facile d’attraper des maladies dues au vent chaud. Celles-ci attaquent ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*