BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Ce qu’il faut savoir sur l’acupuncture…

article



L’acupuncture traditionnelle remonte à la haute antiquité. Elle est issue de la cosmogonie. Notre médecine occidentale est liée quant à elle à notre culture judéo-chrétienne…

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°31
Extrait du dossier : Médecine traditionnelle chinoise
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

PRECISIONS UNE FOIS L’AUTEUR ENDORMI
par Jean Motte

1. L’acupuncture traditionnelle remonte à la haute antiquité. Elle est issue de la cosmogonie. Notre médecine occidentale est liée quant à elle à notre culture judéo-chrétienne. A titre d’exemple, et afin de rester simple :

- Dans la pensée chinoise — comme cette petite histoire qui vous a été présentée, librement inspirée de la cosmogonie
chinoise —, l’homme est une parcelle peu reluisante de Pan Gu. Il est une émanation du tout au même titre que les arbres, les mers, etc. La médecine qu’il adoptera sera une médecine qui soigne l’homme dans son environnement.

- Dans la culture occidentale, Dieu crée l’homme à son image et lui donne le pouvoir de régner sur les choses et les êtres. Dès ce moment, l’homme s’exclut de la nature. Il la commande, mais n’y participe plus. La médecine qu’il inventera sera une médecine qui soigne la maladie — car l’homme domine sur tout —.

2. Il me semble opportun d’éviter la confusion qui existe aujourd’hui entre la médecine chinoise et l’acupuncture. La première est, avant tout, une médecine basée sur la pharmacopée (prescriptions de plantes, minéraux ou animaux). La technique d’aiguilles trop souvent pratiquée de nos jours, se limite à quelques recettes de points en fonction de la symptomatique. L’acupuncture traditionnelle, quant à elle, est une thérapeutique reposant sur des concepts bien définis que le praticien doit maîtriser de bout en bout. De plus, il doit connaître la théorie des Gan Zhe — prévision des périodes climatériques favorables ou défavorables — lui permettant d’anticiper sur les déséquilibres énergétiques à venir. Les limites de l’acupuncture sont, avant tout, les limites de l’acupuncteur ! Ensuite, nous aurons la chirurgie, les fractures, les nécroses irréversibles, là où le corps a perdu son intégrité et est sur le point de non-retour. C’est en travaillant de concert entre médecins et acupuncteurs que nous irons vers l’amélioration des soins et de la santé. Je rappelle que le premier travaille sur la maladie, le second travaille sur l’homme. N’est-ce pas en unissant le Savoir que l’être humain retrouvera son intégrité plus ou moins malmenée aujourd’hui ?

L’ACUPUNCTURE EN 7 POINTS
par Nadia Volf

1. Les origines de l’acupuncture sont purement empiriques comme le racontent certaines légendes. Ainsi : «Il y a cinq mille ans, dans la Chine ancienne, un vieux paysan du nom de Lu ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*