BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Xin Li

article

La psychologie traditionnelle chinoise

En Occident, la médecine chinoise n’est souvent connue qu’à travers l’acupuncture, mais ce qu’on connaît moins, c’est qu’elle intègre une branche psychosomatique extrêmement riche, logntemps restée discrète.

Par Patrick Shan


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°31
Extrait du dossier : Médecine traditionnelle chinoise
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Lorsque le médecin n’a pas assez d’autorité pour détourner l’esprit du malade, le désordre devient une altération définitive, la maladie s’immobilise, et toute la médecine devient impuissante.

Nei Jing Su Wen

Des interactions de l’esprit et du corps…
Médecine, psychologie, sociologie, spiritualité... Le choix s'avère délicat, pour qui s'intéresse au fonctionnement de l’être humain et rêverait d'une méthode universelle pour le comprendre et le soigner. A la fois mécanique de précision, ensemble vibratoire, esprit incarné, produit du milieu... difficile de se faire une idée juste d'un être dont l'image est si plurielle. Difficile de concevoir la notion de «spécialiste» en pathologie humaine, dès lors que ces différentes dimensions s'entrechoquent. Quel diagnostic final poser à cet homme, enfermé par accident dans une chambre frigorifique, et retrouvé le lendemain mort d’hypothermie... alors que les frigos n’étaient pas branchés ? Comment savoir avec certitude où se trouve la cause réelle d’un mal, entre les analyses de sang, le scanner et les sentiments refoulés ? Comment séparer, dans un traitement médical, l’action du médicament de celle de l’effet placebo, qui atteint parfois à lui seul un taux d’efficacité de 70 % selon les maladies ? Une médecine à dimension vraiment humaine ne peut ignorer de si criantes interactions entre l’esprit et le corps: elle se doit de considérer l’homme comme un continuum psychophysique, et non comme le porteur schizophrène d’un corps et d’un esprit étrangers l’un à l’autre.

Vous avez dit «psychosomatique» ?
Unir psyché et soma dans une même logique thérapeutique, c’est ce qu’ont toujours fait les médecines chamaniques, misant aussi bien sur l’action des plantes médicinales que sur des pratiques psychosomatiques comme la suggestion, l’incantation ou l’extraction du mal. Il est arrivé à des chirurgiens occidentaux de s’adonner à de telles pratiques psychosomatiques, réalisant des opérations fictives sur des malades atteints de troubles cardiaques ou cérébraux (c’est-à-dire en ouvrant et refermant sans pratiquer de véritable intervention). Ils ont constaté un taux de guérison sensiblement identique par rapport aux malades ayant subi une vraie opération. Les résultats de cette «chirurgie placebo» (qui n’a rien à envier aux pratiques des guérisseurs philippins par ailleurs tant décriés) devraient forcer notre médecine matérialiste à admettre l'énorme pouvoir de la suggestion mentale sur le fonctionnement humain. Mais plutôt que de l’étudier et l’intégrer dans une logique thérapeutique, elle continue de le vivre comme un handicap à l’évaluation scientifique de ses traitements, qu’elle préfère ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*