BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Ce qui est bon à manger cet été...

article



Faire ses courses avec bon sens et conscience dans son panier, selon les règles d’or de la « diététique chinoise ».

Par Josette Chapelet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°37
Extrait du dossier : Nourrir la vie
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Ma mission aujourd’hui, composer une journée de menus pour l’été selon la diététique chinoise, et convenant à tous… Mission impossible ? Certes non, mais difficile, car la diététique chinoise a justement comme atout principal sa capacité à s’adapter précisément à chaque individu selon sa constitution, son âge, son activité, et surtout son état de santé. Difficile d’imaginer que la même alimentation convienne à la fois à l’oncle Louis avec sa solide charpente et son teint rougeaud et congestionné, et à la cousine Justine frêle et pâle, frileuse même au cœur de l’été… Cependant, ayant tous en commun d’être entre Ciel et Terre, nous sommes tous soumis à l’influence des climats, et notre alimentation doit donc s’adapter à ces variations. Pour réussir ma mission, il me faut tout d’abord définir l’énergie de l’été afin de voir comment y adapter mes menus.

Variations d’énergies sous ciel d’été
En été, avec la chaleur, l’énergie tend à monter et à s’extérioriser. La chaleur augmente dans le corps, l’énergie s’oriente vers la surface du corps, emmenant les liquides dans son mouvement centrifuge, afin de la rafraîchir. Mais la transpiration assèche progressivement les liquides corporels, la soif apparaît. Pour rafraîchir et humidifier le corps, les règles sont simples : boire davantage, manger davantage de fruits et de légumes, consommer des aliments de nature fraîche (c’est-à-dire qui rafraîchissent le corps quelle que soit la température à laquelle ils sont consommés, comme la menthe, la tomate ou le canard par exemple). A contrario, limiter la consommation des aliments de nature tiède ou chaude (comme les épices, la viande de mouton, les crevettes ou les poireaux). De plus, l’énergie étant plus à l’extérieur qu’à l’intérieur, les fonctions digestives de la Rate et de l’Estomac sont affaiblies, provoquant la plupart du temps une diminution de l’appétit. Il convient donc d’éviter les aliments riches et gras et les excès, de favoriser une alimentation légère et facile à digérer.

Faut-il manger des crudités ?
Selon la MTC, l’excès d’aliments crus et froids est une cause de maladie : en effet, leur assimilation consomme beaucoup d’énergie et lèse le Yang. L’été est le moment où il est plus facile d’en consommer, mais il convient d’être raisonnable : manger trop de crudités ou des aliments trop froids ou glacés pourrait provoquer un « froid de l’estomac » : qui n’a pas expérimenté un mal au ventre ou des diarrhées après avoir consommé ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*