BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Toucher massage

article

A l’usage des soignants pour l’accompagnement en fin de vie

Si le toucher est sans doute le premier sens à apparaître, il est sûrement le dernier à disparaître.

Par Joël Savatofski


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°4 : Massages & thérapies manuelles
Extrait du dossier : Massages d’aujourd’hui
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Si le toucher est sans doute le premier sens à apparaître, il est sûrement le dernier à disparaître. On peut être sourd, aveugle, muet, on sent toujours. C'est souvent le dernier moyen de communication avec les personnes en fin de vie, mais aussi avec toutes celles qui souffrent ou qui ne peuvent communiquer par la parole (aphasie, paralysie, coma, problèmes de langue ou de culture). Toute notre vie, nous ressentons le besoin d'être touchés et nous recherchons d'une façon ou d'une autre la satisfaction de ce besoin élémentaire, aussi indispensable que se nourrir, vêtir, s'accoupler, dormir.

Le Toucher : Sens interdit
Malgré ce besoin vital et équilibrant chez l'homme, le toucher, parmi tous les sens, apparaît comme le plus réprimé, du moins dans notre société occidentale. (…) Toute cette retenue du toucher bloque d'une manière chronique nos gestes vers les autres. Nous nous retenons et cela se manifeste physiquement, musculairement, sous forme de mini-contractures qui s'accumulent et finissent par rigidifier complètement notre comportement. Tout le problème semble résider dans l'interactivité du toucher. C'est en effet le sens de la réciprocité immédiate.

Pourquoi le Toucher-Massage ?
Vous avez tous fait l'expérience des mains qui, d'emblée, vous apaisent, vous réchauffent, vous donnent du baume au cœur. Parfois, les mains de la personne qui vous est chère peuvent plus pour soulager vos maux que les meilleurs praticiens du monde. De même le massage est-il bien autre chose qu'une technique à effet mécanique. Son effet majeur se trouve dans la relation qui s'établit entre celui qui masse et celui qui est massé. C'est pourquoi la définition du massage au Journal Officiel ne peut me satisfaire. Elle est bien trop réductrice et correspond mal à la réalité des demandes et des besoins. Car pour ma part, et comme je le pratique depuis plus de vingt ans, je ne considère évidemment pas seulement le massage comme une technique manipulatrice de tissus. C'est un art que je définis avant tout comme : une intention bienveillante qui prend forme grâce au toucher et à l'enchaînement de gestes sur tout ou partie du corps, qui permet de détendre, relaxer, remettre en forme, rassurer, communiquer ou simplement procurer du bien-être, agréable à recevoir et qui plus est à pratiquer. C'est pourquoi j'appelle la méthode «toucher-massage®» (…).
Nous savons que le massage était pratiqué de façon empirique depuis des millénaires, en Chine, un peu partout dans le ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*