BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Biokinergie

article

Ostéopathie, acupuncture et kinésithérapie

Mise au point par un masseur-kinésithérapeute et ostéopathe français, Michel Lidoreau, celui-ci nous décrit sa pratique.

Par Michel Lidoreau


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°4 : Massages & thérapies manuelles
Extrait du dossier : Thérapies manuelles
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Mise au point par un masseur-kinésithérapeute et ostéopathe français, Michel Lidoreau, celui-ci nous décrit sa pratique.

Une pratique synthétique
La biokinergie tire un trait d’union entre les différentes thérapies manuelles et la médecine chinoise. Elle part ainsi du principe que le corps garde la trace de tous nos traumatismes physiques ou psychiques, à la fois sous la forme de tensions, de blocages et de déséquilibres énergétiques. Dans cette optique, elle conjugue des actions qui nécessitaient jusque-là le recours à des thérapeutiques distinctes. Alors que la kinésithérapie classique se concentre sur les tensions musculaires, l’ostéopathie sur les blocages articulaires et la médecine chinoise sur les désordres énergétiques, elle intègre ces trois dimensions dans une même méthode. Ainsi, sans mouvement forcé ni pose d’aiguille, la biokinergie reste conforme au décret de compétence du masseur-kinésithérapeute.

Tout est inscrit dans nos tissus
Selon les découvertes qui sont à l’origine de la biokinergie, les blocages, les tensions mais aussi les désordres énergétiques, métaboliques et psycho-affectifs s’inscrivent dans nos tissus sous la forme d’enroulements tissulaires spiralés, ainsi dénommés du fait du mouvement rotatoire perçu à ce niveau par la main entraînée du thérapeute. On retrouve ces enroulements aussi bien en regard des blocages osseux et des contractures musculaires que sur les points d’acupuncture et les points réflexes à traiter. Ils indiquent au praticien la localisation et la nature précise des désordres à corriger. Cela lui permet de mettre en place les corrections adaptées pour rétablir l’équilibre du corps dans ses trois dimensions. Leur découverte et leur utilisation sont la spécificité de la biokinergie.

Trois actions en une seule thérapie
La Biokinergie a pour objectif de détendre et de défaire petit à petit les tensions de nos différents tissus en libérant simultanément les déséquilibres énergétiques que le corps a progressivement laissé s’installer. Elle cumule à cet effet trois actions fondamentales qui nécessitaient jusque-là le recours à des thérapeutiques différentes.

1. Débloquer les articulations
Pour qu’une articulation fonctionne correctement, le glissement des surfaces articulaires doit être libre dans tous les plans de l’espace. Cela nécessite une souplesse des muscles périphériques. Ce n’est plus le cas dès qu’une vertèbre ou n’importe quel os ou organe se bloque. Les muscles autour se tendent, se contractent. Cela génère des douleurs et une gêne fonctionnelle qui s’étend au-delà de la vertèbre bloquée à tout un étage du dos. Si certains nerfs se trouvent irrités, cela peut même provoquer ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*