BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Océan, cétacés et spiritualité Signer la paix avec la Nature

article



La 8e conférence internationale des dauphins et des baleines s’est déroulée à Versailles du 12 au 14 novembre 1999. C’était l’occasion, à travers l’observation du comportement de tous les grands cétacés de la planète, d’évoquer l’urgence écologique, mais

Par Delphine Lhuillier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°14
Extrait du dossier : L’aventure de la conscience
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Un Belge, Claude Traks, aura su vaillamment mettre en œuvre toutes ses qualités et rassembler de nombreuses forces vives pour mener à bien ce projet, difficile en France, compte tenu des résistances à l’égard de toute initiative à connotation spirituelle. A ce titre, notons que la Cour Européenne des Droits de l’Homme doit prochainement statuer sur l’utilisation abusive du mot “secte” par la France. Cette résolution amorcera-t-elle une transformation des mentalités ? Étaient réunies lors de cette conférence des personnalités de tous horizons : scientifiques, thérapeutes, écrivains, artistes, mais aussi représentants des communautés amérindiennes et mayas. Citons l’un des précurseurs du yoga en Europe, André Van Lysebeth, Jacques Mayol, le Dr Michel Odent, pionnier de l’accouchement dans l’eau, John Lilly, inventeur du caisson à isolation sensorielle, Patrice Van Erseel, Bernard Werber ou Hugo Verlomme. Des hommes et des femmes qui, ensemble, cherchent à travers leur combat en faveur de la sauvegarde des cétacés, à nous transmettre leur message : la planète est en danger, à nous de savoir la préserver et de réconcilier l’homme avec la Nature. Gardons toujours à la conscience que l’eau recouvre 70 % de la planète et que notre organisme est composé à 70 % d’eau. Est-il nécessaire d’ajouter que l’eau est d’une importance vitale pour l’avenir de l’humanité et que nous sommes issus de la mer ? Pourtant, nous faisons subir aux mers, aux océans les pires dégradations. Ainsi, durant ces trois jours, des problèmes spécifiques ont été abordés, notamment l’utilisation par la Navy de sonars, c’est-à-dire de systèmes à basses fréquences émis à travers tous les océans et les mers du globe pour officiellement détecter la présence de sous-marins invisibles. Comme l’a judicieusement souligné Brigitte Sifaoui, la guerre froide entre les États-Unis et l’URSS n’est plus à l’ordre du jour, alors pourquoi ? Comme l’a fait clairement remarquer Kamala Hope Campbell, initiatrice du mouvement, si toutes les grandes puissances commencent à utiliser les mêmes techniques, à quoi tout cela peut-il bien servir ? Réponse : à rien, si ce n’est à mettre une nouvelle fois en péril l’équilibre de notre planète. Les baleines, directement exposées à ces basses fréquences, sont atteintes de surdité et ne peuvent plus naviguer. Pour elles, c’est la mort assurée. De plus, on ne sait rien des effets secondaires de ce genre de technologie expérimentale. Mais je pourrais aussi mentionner le massacre des baleines en Norvège ou des bélougas, les ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*