BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

La “face” des jeux Chinois en jeu

article



Paris ou Pékin ?

Par Manikoth Vongmany


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°21
Nb de pages : 0

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Paris ou Pékin ? Passionné de sport, je me sens partagé entre deux grandes villes qui ont marqué ma vie : d’une part Pékin (ou Beijing) qui est mon lieu de naissance (bien qu’ayant des origines laotiennes), et Paris, la ville qui m’a accueilli comme réfugié politique après les événements qui se sont déroulés au Sud-Est de l’Asie en 1975. Mon coeur pencherait spontanément pour la capitale française, et les valeurs humaines et démocratiques qu’elle représente, car les valeurs sportives doivent, selon moi, respecter un sentiment humaniste qui fait terriblement défaut à ma ville natale : l’amour de la liberté et le respect de la vie humaine. Or, la Chine est la championne du monde de la peine de mort avec ses 27 000 condamnations depuis 10 ans. Les sociologues orientalistes ont beau discourir sur les différences culturelles ou démographiques et l’importance du groupe sur l’individu dans la société chinoise, quand on est jeune et quand le feu de la vie qui anime notre être se retrouve vite éteint par la rigidité des traditions, et surtout l’autoritarisme du pouvoir politique, on ne peut pas comprendre. Soit on se révolte, soit on se soumet ; la deuxième voie étant la plus massivement empruntée.
La guerre interne entre le Falun Gong et Pékin n’est que la manifestation d’un déchirement de l’âme du peuple Chinois fatigué de sacrifier son coeur, sa vie, sa jeunesse à des causes égocentriquement politiques. Ayant été conçu par mes parents dans le climat pesant et prohibitif de la Révolution Culturelle, je sens dans mes cellules l’étouffement de la liberté de l’âme généré par les contraintes socio-politiques, et qui ne sont dictées que par un groupe d’individus avides de pouvoir.
Mais, malgré tout, en méditant les intérêts en jeu, je m’aperçois que le choix de Pékin serait la plus judicieuse pour l’évolution de la conscience humaine. Et nous avons déjà eu notre Coupe du Monde. Pourquoi Pékin, une ville réticente aux Droits de l’Homme ? Tout simplement parce que les valeurs humanistes et démocratiques doivent germer là où elles rencontrent le plus de résistances, ces pays où les Droits de l’Homme sont malmenés, c’est là, je l’espère, où elles se réaliseront complètement. Le Japon a connu la défaite militaire, il a perdu la face devant les U.S.A, il a dû reconnaître qu’il avait des choses à apprendre des autres. Les U.S.A ont eu le Viet-Nam. La Chine, quant à ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*