BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Transcender l’efficacité martiale

article



Elaguez aux arts énergétiques chinois toute intention d'efficacité martiale ou thérapeutique, et toute codification. Que reste-t-il ? Une calligraphie du geste.

Par Delphine Lhuillier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°1 : Kung Fu, Taï Ji Quan & Qi Gong
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Une calligraphie du geste, la globalité, chaque partie liée au tout, le tout relié à chaque partie ; l’équation magique entre humain, nature et cosmos ; le mouvement de vie, la pulsation de l’univers… un rythme, une vibration, une énergie unique et multiple, le tout et son contraire, le rien et son potentiel infini… le Yin-Yang.
Ajoutez le sentiment sacré que nous inspirent les gestes primordiaux, les émotions immémoriales du recueillement, de la prière, de l’amour ou de la célébration, et vous commencez à percevoir ce qu’est le Wutao.

Comment le Wutao est-il né ?
Du métissage de deux expériences, celles d’Imanou Risselard et de Pol Charoy. Danse, acrobatie, Yoga, Wushu et psychologie transpersonnelle, le tout assimilé, intégré, revisité et réinventé à travers l’exploration du mouvement.

Des arts énergétiques chinois au Wutao
Mais de quel mouvement parle-t-on ? La gestuelle martiale nous apprend l’élasticité et la souplesse sans déracinement, le déroulement des fascias, le respect des axes : terre-ciel, devant-derrière, droite-gauche, mais aussi nous initie au cercle, au déplacement à l'intérieur d'une sphère et à la circulation spiralée de l'énergie. La pratique plus intériorisée des arts internes nous fait vivre et respirer la circulation des fluides : un mouvement spontané indépendant de la volonté. Celui-ci, soutenu par le souffle alchimique inspiré des taoïstes, libère les tensions, à la fois physiques, émotionnelles et mentales. Mais qu’apporte de plus la pratique du Wutao ?
Elle est le fruit de l'expérience de deux pratiquants de Kung Fu Wushu qui se sont tournés vers d’autres horizons. Imprégnés de la dimension artistique, ex-rebirtheurs et amoureux du travail de Wilhelm Reich et de la bioénergie, Imanou Risselard et Pol Charoy ont ainsi voulu intégrer à leur création, en plus des techniques taoïstes, la respiration pulmonaire, une respiration contenue dans le mouvement de l’onde et épanouie dans l'inspiration. Autrement dit, la pratique du Wutao inspire la vie. Elle cherche aussi à goûter le moment précieux du silence respiratoire où entre inspir et expir, expir et inspir, naît le sentiment d'un mouvement indépendant de la respiration (que l'on retrouve dans la respiration embryonnaire), lieu de tous les possibles.

Le mouvement de l’onde
Ce sentiment particulier et cette respiration sont conduits par le développement d'une onde appelée "l'onde orgasmique". Son déploiement installe un état intérieur. Et c’est seulement à partir de cet état intérieur que peut se prolonger le mouvement.
Déclenchée par le "relâcher" simultané du ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*