BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Calligraphie

article

Le miroir de la société chinoise

La calligraphie chinoise n’est composée que de lignes, mais qui ne laissent pourtant personne indifférent. Pourquoi tant de force et tant de
vie exprimées dans ces lignes ?

Par Wendi Sun


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°11
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

C’est la personnalité du calligraphe qui s’exprime dans les signes qu’il trace. Ses idéogrammes sont imprégnés de son vécu comme de ses émotions présentes; ils sont aussi le reflet de la
société qui l’entoure. C’est ainsi que l’histoire de la Chine peut se lire dans l’évolution de son écriture...

Aux origines de l’écriture chinoise
L’écriture chinoise a éclos il y a 6000 ans dans une société primitive. Plusieurs hypothèses sont émises quant à ses origines. En premier lieu, l’observation des dessins trouvés sur de très anciennes poteries laisserait penser qu’à l’aide de ficelles, les hommes auraient tracé différents caractères composés de traits et de noeuds, par exemple :
... (composé par une ou plusieurs ficelles),
... (les ficelles croisées),
... (plusieurs noeuds sur une même ficelle).
Ces signes sont employés pour exprimer les notions des chiffres, des directions, etc.

En second lieu, ce pourrait être aussi le dessin du Bagua de Fu Xi qui aurait inspiré les premiers idéogrammes :
ciel
marais
feu
tonnerre
vent
eau
montagne
terre

Une troisième légende attribue à Chang Ji l’origine de l’écriture. Il se serait inspiré de la nature, du ciel, des empreintes laissées au sol par les animaux pour créer des caractères symboliques... Ainsi, pendant près de 3000 ans, l’écriture chinoise a connu une longue période d’élaboration jusqu’à la fin de la dynastie Shang (1765-1122 av J.C.). Mais ce n’est qu’en 1899 que d’importants renseignements ont pu être recueillis sur l’évolution de l’écriture en Chine.
A cette date, un spécialiste des écritureS anciennes, Wang Yirong, souffrant, se rendit chez son pharmacien pour acheter des remèdes composés de carapaces de tortues. Il vit des signes gravés sur ces carapaces qui suscitèrent sa curiosité. Il comprit qu’il s’agissait là d’idéogrammes très anciens. Ses recherches l’amenèrent dans la province de Henan, sur les ruines de la capitale Yin sous la dynastie Shang, un lieu qui paraît être le berceau de l’écriture chinoise. A cet endroit, 5 000 caractères ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*