BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le Sifou

article



Depuis que j’ai émigré en France, je ne cesse de développer mon 3ème Dan Tian, le foyer du mental. Alors que pour moi, en tant que chinois, le centre se situe au ventre, pour les français c’est la tête !

Par Sifou Le


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°8
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Depuis que j’ai émigré en France, je ne cesse de développer mon 3ème Dan Tian, le foyer du mental. Alors que pour moi, en tant que chinois, le centre se situe au ventre, pour les
français c’est la tête ! Avec mes amis français passionnés d’orientalisme, je me fatigue à leur parler de la culture chinoise, mais moi je ne cesse de leur répéter qu’il faut vivre et ressentir le Qi avant d’en discuter. Mais à peine ai-je donné cette clef pour approcher ma culture qu’ils reprennent le flot de paroles en me parlant de Lao Zi ou de Confucius. Quelle gigotation mentale ! Ca manque de silence tout ça! C’est pour échapper à ces interminables conversations logocentriques que j’ai usé de mon privilège de patriarche afin que ma famille me paie de petites vacances estivales en Chine. Se ressourcer, se revitaliser, refaire circuler dans les méridiens de mon corps l’air, l’odeur et la musique de mon pays... Visites familiales, échanges de cadeaux, recueillement dans les pagodes, repas dans des restaurants en plein air, manger en faisant du bruit, sans être accusé d’impolitesse... Enfin mon corps revit, ma tête lâche, le temps s’étire et la simplicité me revient. Ouf ! Le summum de mon séjour de détente a été la pratique de la calligraphie éphémère au sol dans un parc. Quel silence intérieur j’ai ressenti en dessinant des caractères au pinceau à l’eau. A peine avais-je achevé mon trait que mon œuvre disparaissait dans les poussières du cosmos... Que de communion avec les formes en mouvement du Tao. Ma sérénité retrouvée a été malheureusement entamée au moment de mon retour en France avec la nouvelle de la catastrophe écologique et économique qui touche mes compatriotes : le Yangzi, le fleuve bleu long de 5 980 km n’arrête pas de déborder depuis des semaines. Des milliers de morts, des centaines de millions de personnes touchés par la catastrophe, l’économie d’un pays en danger... Il paraît que les hommes ont détruit trop d’arbres pour construire des habitats près du fleuve, d’où l’impossibilité d’endiguer les inondations. Encore un malheur qui s’abat sur mon peuple qui a déjà tant souffert dans le passé ! Tout événement a un sens : peut-être qu’il est temps pour moi et mes compatriotes de nous ouvrir à la sagesse écologique du taoïsme, à sa force Yin/Yang. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*