BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Chi Nei Tsang

article

Massage énergétique des organes

Le chi nei tsang(1) est une pratique de massage taoïste très ancienne. Elle permet d’entretenir notre santé en faisant circuler harmonieusement l’énergie vitale dans nos organes.

Par Marga Vianu


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°25
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La méthode de chi nei tsang telle qu’elle est décrite dans cet article est issue des enseignements de Mantak Chia(2). Elle lui a été transmise en Thaïlande par le Dr Mui Yim Wattana.
Les émotions négatives, principales causes des maladiesSelon les méthodes des anciens taoïstes, chaque émotion négative se fixe dans un organe précis et bloque la circulation de l’énergie vitale —chi—. Un cumul d’émotions peut devenir, à un moment donné, un foyer de maladie. Celle-ci se manifeste, soit au niveau de l’organe même, ou de l’organe sensoriel qui lui est associé. Or les taoïstes ont observé que la plupart des maladies pouvaient être soulagées ou guéries en éliminant du corps les toxines et les émotions négatives cumulées. Les techniques du chi nei tsang permettent, par le massage direct des organes, d’éliminer les tensions émotionnelles qui bloquent la circulation du chi, mais aussi du sang. C’est au centre, autour du nombril, qu’émotions négatives, tensions et nœuds se concentrent.
La peur aux oreilles !" where id=" where id=Selon les anciens taoïstes toujours, les organes principaux du corps et les viscères, situés à l’intérieur du corps, sont reliés aux organes des sens (voir tableau). Ces derniers constituent l’ouverture sur le monde des organes vivant dans la nuit du corps. Les émotions nous parviennent par les organes sensoriels et leur cumul peut se manifester, soit au niveau de l’organe principal et du viscère, soit au niveau de l’organe sensoriel. La manifestation au niveau de l’organe sensoriel constitue souvent un cri d’alarme. Ainsi la peur, une émotion que tout le monde connaît au moins un jour dans sa vie, à un moment ou l’autre, se niche dans les reins et/ou les oreilles qui leur sont associées.
L’accumulation répétée de peurs peut ainsi à la longue créer des blocages dans les reins ou provoquer des problèmes auditifs. Je peux en témoigner : combien de fois dans ma pratique cette liaison entre peur et surdité ou maladies d’oreilles s’est vérifiée ! Pour exemple, un médecin — qui avait assisté à l’un de mes cours — me raconta qu’en tant que médecin traitant de familles de soldats français ayant participé à la guerre du Golfe, il avait soigné une multitude d’enfants souffrant d’otites à répétition. Ces douleurs se manifestant toujours sur l’oreille liée au père(3), elles pourraient être interprétées comme la peur de perdre leur père. Je citerai également le cas de cette jeune femme qui, enceinte ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*