BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Taiji ostéopathique

article



Dans notre précédent numéro, nous avions abordé avec Georges Charles les rapports essentiels existant entre le Taiji et l’ostéopathie. Devant l’intérêt suscité par ce sujet, il nous a semblé utile d’en savoir
un peu plus.

Par Georges Charles , La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°15
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Plusieurs lecteurs, à la suite de votre article, nous ont demandé ce qu’est exactement l’ostéopathie.
G.C. : Comme le souhaitait le Maître Kongzi (Confucius) il y a plus de deux millénaires, il convient de rendre aux mots leur juste valeur et pour ce faire, rien ne vaut un peu d’étymologie ! Ostéo vient du grec Osteon qui signifie os et pathos qui signifie qui agit à l’intérieur. Ostéopathie signifie donc littéralement ce qui agit à l’intérieur par le biais des os.
L’ostéopathie est un système thérapeutique qui fut fondé par Andrew Taylor Still (1828-1917) à partir de deux constatations essentielles :
1/Il existe une intégrité/unité de la structure corporelle.
2/Il existe une immunité naturelle.
L’ostéopathie consiste donc à rétablir des relations structurelles normales, en agissant sur les os et les articulations, pour permettre au corps de produire ses propres remèdes contre la maladie. Still avait coutume d’affirmer que la structure gouverne la fonction. En rétablissant le bon fonctionnement de la structure corporelle, on agit donc en profondeur sur les organes et leur fonction. La théorie et la pratique de Still donnèrent naissance à l’ostéopathie, puis se transmirent à partir de ses disciples jusqu’à nos jours. Exactement comme dans les pratiques chinoises, on distingue actuellement plusieurs tendances plus ou moins structurelles, fonctionnelles ou énergétiques, donc plusieurs écoles qui ne s’entendent pas trop ensemble. Certaines favorisent le travail sur le mouvement cranio-sacré, d’autres sur des mobilisations vertébrales, d’autres encore sur des massages et mobilisations articulaires générales, et certaines encore pratiquent une synthèse entre ces diverses méthodes. De même que le Taijiquan des origines a éclaté en plusieurs styles et écoles, l’ostéopathie de Still a donné naissance à plusieurs courants qui revendiquent désormais leurs différences. Mais, comme dans les arts chinois, ceci est une preuve de vitalité.

GTao : L’ostéopathie pourrait-elle donc être un art interne ?
G.C. : L’ostéopathie agit à l’intérieur par le biais des mobilisations ostéo-articulaires comme les arts internes chinois agissent sur l’intérieur par le biais du mouvement, donc de mobilisations ostéo-articulaires. Les moyens diffèrent quelque peu mais le but est le même. De plus, l’ostéopathie implique une relation entre le concret, les os, et le subtil, l’énergie interne et la capacité du corps à réagir. La plupart des pratiques taoïstes utilisent ce même principe, agir sur la structure pour influencer l’énergie ou renforcer l’énergie pour rééquilibrer la structure. Cela est résumé dans l’adage Renforcer l’interne ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*