BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Chiropratique

article

La colonne de vie

Née au siècle dernier aux Etats-Unis, la chiropratique (du Grec "cheir" : main et "praxis" : faire) est une thérapie manuelle qui cherche à comprendre le langage du corps dans toutes ses expressions. Son propos : la restauration et l’entretien du capital

Par Delphine Lhuillier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°20
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Considérée comme une philosophie, une science, un art et une médecine préventive par ses praticiens, la chiropratique fait partie des thérapies manuelles que comptent l'ostéopathie, la kinésithérapie ou la fasciathérapie.

A la suite d'une longue tradition…
Même si la chiropratique est récente, ses racines nous plongent dans les civilisations plus anciennes. Les premières "manipulations" remontent à la période chinoise durant le règne de Kong Fon (2000 ans avt J.-C). Plus tard, Hippocrate (460-377 avt J.-C.) écrira : Il est nécessaire de posséder une solide connaissance de la colonne vertébrale car de nombreuses affections sont en effet causées par un état défectueux de cet organe. Sur leurs traces, l'américain Daniel David Palmer crée la chiropratique en 1895. A l'âge de 40 ans, il s'installe comme magnétiseur et entreprend en autodidacte des études d'anatomie et de physiologie. Pionnier dans l'utilisation de la radiologie, il aboutira dix ans plus tard à travers ses recherches à mettre au point les principes de la chiropratique. Dès 1896, D. D. Palmer fonde une école à Davenport dans l'Iowa pour enseigner sa méthode, qui deviendra plus tard le "Palmer College of Chiropractic". En 1974, la chiropratique est reconnue officiellement aux Etats-Unis. Depuis, elle se diffuse à travers le monde où elle est reconnue, aujourd’hui, dans une vingtaine de pays.

Une thérapie holistique
La chiropratique appréhende l'individu dans sa globalité et tient compte des effets de l'interdépendance entre le placement, la mobilité des vertèbres, des articulations, les pieds, les jambes, le bassin, le crâne, la mâchoire, les muscles, et le fonctionnement des systèmes nerveux et organiques sur l'état de santé général. Elle insiste également sur l'éducation du patient face à sa responsabilité dans la relation et la gestion de sa santé. Cela signifie souvent tout simplement réapprendre à marcher ou à s'asseoir correctement.

La colonne vertébrale : notre "arbre de vie"
Entre le crâne et le bassin, 29 vertèbres sont empilées intelligemment selon quatre courbes, tel un ressort qui permet à la colonne d'être 25 fois plus résistante que si elle était droite. A moins d'un traumatisme d'une grande ampleur ou d'une dégénérescence de longue durée, cette formidable mécanique continue à nous soutenir, mais un jour ou l'autre, si nous n'en prenons pas soin, les différents petits chocs ou mauvaises habitudes de postures accumulées au cours du temps, finissent par l'user et les douleurs apparaissent. C'est pourquoi les chiropraticiens portent depuis toujours une extrême attention ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*