BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

Eric Baret

article

« La mort du yogi est la naissance à la vie. »

Eric Baret fut l’élève de Jean Klein. Il vient de publier : Yoga, corps de vibration, corps de conscience dans lequel il décrit sa vision intime du yoga selon le Shivaïsme tantrique cachemirien. Avant de partir enseigner au Canada, il a bien voulu répondr

Par Delphine Lhuillier , Eric Baret


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°40
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Quelles sont les particularités du yoga cachemirien, s’il en est ?
Eric Baret : Le yoga cachemirien est un des aspects de la tradition non duelle du Shivaïsme. Même si sa technicité peut sembler être indépendante de son origine traditionnelle, ce n’est que lorsqu’il s’inscrit dans l’enseignement global du Shivaïsme cachemirien qu’il trouve son intégration la plus étendue. La spécificité de cette approche repose sur l’absence de but quant à la pratique et la maintenance d’une activité neuro-musculaire réduite au minimum pendant sa réalisation. Au lieu d’utiliser le corps comme moyen d’accomplissement, celui-ci est reconnu comme expression de la conscience et la pratique consiste à l’amener à résonner de son origine.

GTao : Quels sont pour vous les principes essentiels du yoga ? Certaines personnes par exemple se contentent de pratiquer les postures sans englober toutes les autres pratiques inhérentes à la Voie.
E. B. : De même que le taiji ou le qi gong coupés de l’essence de la tradition taoïste restera souvent une activité artificielle, la pratique des asanas coupée de l’enseignement non duel créera des capacités qui, au lieu de faciliter la mise en question du pratiquant, cœur de l’enseignement traditionnel, favorisera l’acquisition d’affirmations égotiques qui ne sauront s’harmoniser sereinement avec la globalité de la vie. Néanmoins, il est possible d’utiliser certains exercices apparemment libres de leur contexte essentiel pour stimuler une amélioration corporelle ou mentale. Cette direction ne concerne pas l’approche traditionnelle, qui est libre de tout arrivisme.

GTao : Vous parlez du yoga comme d’une « célébration ». Pouvez-vous nous préciser ?
E. B. : Le yoga est célébration, remerciement au principe suprême de son actualisation psycho-corporelle. Comme la danse ou la musique, la pratique se vit comme une expression de gratitude à la vie de nous avoir permis d’explorer les espaces-temps si prodigieux de l’existence.

GTao : Il est parfois reproché au yoga de « se figer » dans les postures. En tai ji quan par exemple, on dit qu'il faut « dérouler le fil de soie », autrement dit que le mouvement ne doit jamais s'arrêter. Qu'en pensez-vous ?
E. B. : La posture soi-disant immobile pour l’œil mal exercé est en réalité mouvement constant, vibration, expansion à tous les niveaux. Pendant longtemps, aborder la pose consistera en de nombreux mouvements d’aller-retour pour vérifier que la prise se fait sans création ni stimulation de masses musculaires réactives. Quand ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*