BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

Hommage à Satprem

article



Après le travail initié par Sri Aurobindo et Mère sur l’évolution de l’Homme, Satprem (ancient confident et secrétaire de Mère) poursuit dans son propre corps la recherche du passage à une nouvelle espèce.

Par Satprem Satprem


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°14
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le règne de l’aventure est terminé. Même si nous allons jusqu’à la septième galaxie, nous irons là casqués et mécanisés, et nous nous retrouverons tels que nous sommes : des enfants devant la mort, des vivants qui ne savent pas très bien comment ils vivent, ni pourquoi, ni où ils vont. Et sur la terre, nous savons bien que le temps des Cortez et des Pizarre est fini : la même Mécanique nous enserre, la souricière se referme. Mais comme toujours, il se révèle que l’obscur passage est un passage seulement, conduisant à une lumière plus grande. Nous sommes donc mis au pied du mur, devant le terrain qu’il nous reste à explorer, l’ultime aventure : nous-mêmes.

Et les signes abondent, ils sont simples et évidents. Le phénomène le plus important de cette décade n’est pas le voyage sur la lune, mais les “voyages” de la drogue et la grande transhumance des hippies et l’effervescence des étudiants à travers le monde - et où iraient-ils ? Il n’y a plus d’espace sur les plages grouillantes, plus d’espace sur les routes écrasantes, plus d’espace dans la termitière grandissante de nos cités. Il faut déboucher ailleurs.

Mais il y a toutes sortes d’ ailleurs. Ceux de la drogue sont incertains et semés de danger, et surtout ils dépendent d’un moyen extérieur - une expérience doit pouvoir s’obtenir à volonté et n’importe où, au milieu du marché comme dans la solitude de notre chambre, sinon ce n’est pas une expérience mais une anomalie ou un esclavage. Ceux de la psychanalyse se limitent, pour le moment, à quelques caves mal éclairées, et surtout ils manquent du levier de conscience qui permet d’aller où l’on veut, en maître et non en témoin ou en victime maladive. Ceux de la religion sont plus illuminés mais ils dépendent aussi d’un dieu ou d’un dogme, et surtout ils nous enferment dans un type d’expérience, car on peut aussi bien, et davantage, être prisonnier des mondes ailleurs que des mondes ici. Et finalement, la valeur d’une expérience se mesure à son pouvoir de transformation de la vie, sinon nous sommes devant un vain rêve ou une hallucination.
Or, Sri Aurobindo nous fait faire une double découverte dont nous avons un besoin urgent si nous voulons non seulement donner un débouché à notre étouffant chaos, mais transformer notre monde. Car en suivant pas à pas avec ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*