BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

L’alchimie intérieure

article

Préparation de l’œuvrant

Actuellement, de nombreux ouvrages et séminaires répondent à un regain d’intérêt pour l’Alchimie tant chinoise qu’occidentale. Pourtant, notre curiosité même invite à la circonspection, afin d’éviter que nous ne soyons entraînés dans le tourbillon d’une c

Par Jean-Michel Chomet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°16
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

De nos jours, l’Alchimie arrive dans un contexte marqué par la “quantité” pour reprendre un mot cher à René Guenon. Et les voies de la Connaissance et de la Sagesse, traditionnelles ou non, n’échappent pas à la règle. Dans ce paysage touffu et mouvant, il me semble que deux grandes tendances prévalent :
- D’un côté, un “matérialisme spirituel” (1) issu notamment des mouvements New-Age. Là, sous le couvert d’un discours œcuménique souvent lénifiant, il est fait un amalgame de tout ce qui flotte à la surface des eaux de la connaissance traditionnelle ou actuelle. La motivation principale et implicite de ces voies semble être de combler le vide intérieur laissé par un mode de vie dépourvu de sens. Des techniques multiples et variées sont là pour provoquer les stimulations nécessaires à la génération d’états modifiés de conscience. La seule progression que l’on peut y déceler est une fuite en avant vers de nouvelles stimulations.
- D’un autre côté, une “spiritualité désincarnée”, surtout véhiculée par ce qui reste des traditions spirituelles et religieuses qui se perdent, tantôt dans un sentimentalisme bon marché incapable de produire une véritable évolution, tantôt dans les dédales de l’interprétation symbolique érudite et prétentieuse. Oubliant les formes de recrutement plus coercitives du passé, elles nous invitent aujourd’hui à les suivre par des moyens plus politiquement corrects et séducteurs, où dialogue et tolérance - conventionnels - sont les nouveaux credos ; le discours reste cependant le même : “En dehors de nous, point de salut”.
Pourtant, malgré la tristesse de ce constat, il existe un élan réel et sincère chez beaucoup d’entre nous, tout ballottés que nous sommes entre ces tendances qui nous laissent souvent désemparés. Aussi, le choix du thème présent “Préparation de l’œuvrant” est motivé par le désir de clarifier et de recentrer la vision de cette quête. Pour cela, il n’est pas nécessaire d’aller chercher bien loin les ingrédients dont nous avons besoin. Il nous suffit de partir de ce que nous sommes en observant “Ce qui est” ; c’est-à-dire, en tournant notre regard vers l’intérieur de nous-même, vers le monde qui nous entoure et enfin vers la relation qui naît de ce contact entre l’intérieur et l’extérieur. Ainsi, intermédiaire entre le Ciel de l’esprit et la Terre de la matérialité, la pureté intérieure et l’intégrité de l’alchimiste sont requises pour permettre l’accomplissement du Grand Œuvre.
Examinons ensemble quelques aspects et symboles essentiels des ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*