BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

Apprenons à nous “déclencher”

article



Dans la pratique de la dégustation, il existe une notion baptisée “la maison qu’on a du mal à ouvrir”. En quoi consiste-t-elle ?

Par Jean Montserren


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°14
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Reprenons ce que j’ai pu écrire en substance sur ce point dans “Le livre du thé” et poursuivons…

La maison qu’on a du mal à ouvrir
On vit dans un espace qui nous permet le mouvement. Cet espace est un espace intérieur et extérieur, passé-présent-futur. Il est constitué également de sentiments, de souhaits, de notre interprétation de certains faits. Tout ceci forme un seul espace, mobile, mouvant, dynamique, flou quelques fois, plus précis d’autres fois.
On se meut dans cet élément, généralement en n’en ayant qu'une petite conscience. C’est une topographie de “l’être” où toute chose qui nous concerne possède une valeur spatiale, où toute chose de notre vie, lorsqu’elle y trouve sa place, ne vient pas alourdir ou remplir mais apporte encore plus d’espace. Comme un ciel avec ses courants, ses nuages… Notre goût fait partie de cet espace : notre goût avec ce que nous sommes capables de sentir, de faire partager, avec une volonté ou non de convaincre, avec des souvenirs personnels, des émotions, des inquiétudes… Ce lieu, comme une maison, est un espace intime soumis à différentes logiques : la logique de construction (l’existence de forces) et la logique d’habitation (habillage de ces forces, utilisation ou non de telle force ou de telle autre…). Mais cette maison, l’ouvrira-t-on ? Peut-être est-elle un refuge qui abrite nos inquiétudes, notre fatigue. Peut-être est-elle un ermitage ou une humble maison, vide et banale. Peut-être, parce qu’elle est dorée à l’or fin, pense-t-on qu’elle va impressionner… Toutes ces raisons, et tellement d’autres encore, font que l’on va oser ou non ouvrir sa maison aux autres. Et si oui, à quels autres ? Dans quelles conditions ? Avec quelle sincérité ? Cela dépend souvent de ce que l’on a vécu avant, du comportement et des réactions que nous avons récoltés justement ou injustement. Il faut en prendre conscience et prendre sa décision : “Vais-je ouvrir ma maison ou non ? Goûter et dire ce que l’on ressent, ce à quoi cela nous fait penser, faire rentrer l’autre avec ses mots, ses propres sentiments, ses convictions et ses doutes, c’est cela ouvrir sa maison”.

La porte et les fenêtres
Parlons-en afin d’en avoir une représentation claire, car c’est bien ainsi que nous fonctionnons. Imaginons cette maison, ou plus particulièrement notre maison. Quels sont ses éléments de passage ? La porte et les fenêtres. Ces dernières sont aériennes, elles n’ont ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*