BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Idées au gramme

article

Zhi, réguler les flux

Cyrille Javary vous convie à une passionnante exploration de la richesse unique de la pensée et de l’écriture chinoise. Il nous parle aujourd’hui de l’idéogramme Zhi qui signifie à la fois réguler, diriger et soigner : vaste programme…

Par Cyrille J. D. Javary


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°48
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le cours supérieur du fleuve Yangzi est maintenant barré par l’imposant barrage des Trois Gorges. Lorsqu’il sera terminé (en 2009), il haussera le niveau du fleuve de 159 m, noyant ses berges jusqu’à la ville de Chongqing. On aurait tort cependant de réduire cet ouvrage aux seuls buts de produire de l’électricité et de régulariser le fleuve. Comme souvent en Chine, l’objectif est dialectique, c’est-à-dire double, et sa compréhension, idéographique. Le caractère zhì (1) va nous expliquer cela. Il est formé de trois éléments. En haut à droite se trouve le signe (2). Comme beaucoup de formes graphiquement simples, il n’a plus de signification en tant que mot indépendant. Sa graphie ancienne (3), qui ressemble à celle du (mot) nuage, évoque un souffle.
En dessous, il y a le signe de la bouche (4) qui suggère des paroles. Mais la bouche signale aussi l’idée d’un rassemblement. De l’extérieur vers l’intérieur du corps, c’est là que les aliments venus de tous les coins de la terre se rassemblent avant de s’éparpiller pour nourrir chaque organe avec l’énergie dont il a besoin. Dans l’autre sens, c’est en bouche que les pensées, éparses dans la conscience, se rassemblent avant de s’égailler sous la forme de paroles. L’association de ces deux signes montre un puissant rassemblement de souffles, comme on le voit lorsque, associé au caractère femme (5), il forme le mot shì (6) qui signifie : commencer, début.
Dans le mot zhì (1), c’est avec le signe général de l’eau (7) qu’il est combiné pour former le mot signifiant : régler, diriger, administrer, gouverner ; régulariser, harmoniser.
Depuis Yu le Grand, le héros légendaire qui a sauvé la Chine d’inondations désastreuses en régularisant les cours d’eau, la gestion de l’eau a toujours été une prérogative impériale. Un vieux proverbe le dit bien : « Qui gouverne l’eau, gouverne la Chine ». En faisant monter le niveau du Yangzi, le barrage des Trois Gorges le rend navigable jusqu’à Chongqing, 600 kilomètres en amont. Tout en montrant à tous la légitimité et l’efficacité du pouvoir en place, il désenclave cette énorme métropole (17 millions d’habitants) récemment élevée au statut de ville-province.
Mais là n’est pas le seul sens du caractère zhì (1). Lorsqu’il est appliqué non plus au niveau politique, mais à celui
du corps humain, il signifie aussi : soigner ! La médecine chinoise n’a ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*