BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Le “Bonheur” d'écrire

article



La calligraphie est une branche importante de la culture chinoise. Sa pratique ne concerne pas uniquement les personnes qui maîtrisent cette langue. Elle permet de développer, comme le Daoyin Qi Gong ou encore le Wushu, le calme, l'unité et l'équilibre i

Par Najib Bouchiba


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°7
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La maîtrise technique et la concentration permettent au calligraphe d'exprimer l'harmonie des forces Yin et Yang (composantes de la loi Taiji), c'est à dire force et douceur, rapidité et lenteur, amorce et terminaison...Nous voilà ensemble pour une 4ème leçon et j'espère que vous pratiquez régulièrement ! Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave! L'essentiel est d'apprécier ce que vous faites lorsque vous le faites. Et pratiquer de temps en temps, vaut mieux que de ne jamais pratiquer. Cependant sachez que la régularité dans la pratique est le secret de la maîtrise de tout art. Si c'est la première fois que vous lisez cette rubrique et que vous avez envie de toucher à la calligraphie, vous pouvez demander les numéros précédents afin de commencer par les bases.Je poursuis ainsi l'étude des bases du style régulier, puis je vous présenterai le caractère “Bonheur” qui se dit en chinois “fu” au 4ème ton. Dans la langue chinoise (mandarin), il existe quatre tons et un ton dit “neutre”: Le premier est haut, le second monte, le troisième descend puis monte, le quatrième descend et le neutre ne monte pas et ne descend pas ! Ainsi chaque mot, selon son ton, a un sens différent. Par exemple :
- ma (1er ton) : maman
- ma (2ème ton) : chanvre
- ma (3ème ton): cheval
- ma (4ème ton) : dire de gros mots!
- ma (ton neutre) : équivalent du point d'interrogation.
En langue parlée, il faut donc “chanter” juste !

Méthode
1er exercice : remplissage des caractères en suivant les flèches.
2ème exercice : les calquer, par transparence, en utilisant du papier pelure 30 grammes.
3ème exercice : si vous sentez que vous êtes de plus en plus à l'aise, vous pouvez poser le modèle à côté de votre feuille et le recopier.
Tout d'abord, la suite des bases : Il s'agit de combinaisons simples des six traits fondamentaux qui composent tous les caractères chinois.
BONHEUR : Si on regarde le caractère “Bonheur” (voir p.50) de très près, on distingue :
- La partie droite : Elle signifie un grenier dans lequel on conservait les grains après la moisson. A l'origine cette partie voulait dire “plein”.
- La partie gauche : Depuis les temps anciens, les Chinois croient que les morts deviennent des Esprits. Ce pictogramme symbolise le rituel pour se connecter avec les ancêtres, ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*