Boutique
Abonnement à la revue
Abonnements internet
Publications
Revues Génération Tao
Dossiers thématiques
Articles
Vidéos
Sélection Génération Tao
Livres
CD audio
Elixirs énergétiques
Idées cadeaux
Stages Zen

Inscrivez-vous
à notre NEWSLETTER
CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

STAGES WUTAOHeureusement.org

exemple-visuel.png

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

Xin Li, la psychologie chinoise

Publié le 28/02/2009

Mieux comprendre et mieux gérer ses émotions

Michel Deydier-Bastide nous invite à découvrir le rôle énergétique des émotions dans la médecine chinoise.

Par Michel Deydier-Bastide

Extrait de la revue : Le nouveau Génération Tao n°51
Nb de pages : 1
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 0.5 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

Une des grandes clefs du bon fonctionnement de l’esprit humain se situe dans la santé émotionnelle. Les émotions, ordinairement considérées plus comme des handicaps que comme des forces, sont un facteur essentiel pour une vision réaliste du monde. En effet, leur rôle est de favoriser l’harmonie entre le corps et l’esprit, c’est pour cela qu’elles sont directement reliées aux organes et au cerveau, à la « forme » et à « l’esprit » comme il est dit dans le Nei Tching Su Wen. Lorsqu’une émotion est juste et bien équilibrée, elle participe à clarifier l’énergie vitale (Qi), elle libère ainsi le corps et l’esprit de leurs contraintes, le sujet voit mieux la réalité et a la force de l’aborder. La santé émotionnelle ne peut donc se construire ni sur une absence d’émotion, ni sur un excès. Tout réside dans l’équilibre. Aussi, il sera bon d’apprendre à user de ses émotions au lieu de chercher à les combattre.

Insuffisante, étouffée ou excessive ?
Dans la théorie des Wu Xing (5 mouvements), 5 émotions principales sont décrites : la colère Nu reliée au Foie, la joie Xi reliée au cœur, le souci Si relié à la rate et au pancréas, la tristesse Bei reliée au poumon et la peur Kong reliée au rein. Lorsque ces émotions apparaissent de façon légitime et sont bien dosées, le comportement est fluide, le sujet s’adapte bien aux circonstances de la vie. Un peu de chaque émotion est bon, en particulier pour l’organe auquel elle est reliée. Mais lorsque les émotions sont excessives ou étouffées, cela nuit à ces organes et provoque des dysfonctions ou des maladies, du corps et du psychisme. Les cinq émotions de base sont comme les couleurs primaires : mélangées, elles produisent une grande variété d’autres émotions, comme par exemple le souci et la peur qui produisent l’anxiété. Les émotions peuvent également se fortifier mutuellement quand elles sont bien équilibrées ou se nuire réciproquement dans le cas inverse. Pour chaque émotion il existe 3 caractéristiques : l’émotion insuffisante et l’émotion étouffée, l’émotion excessive, l’émotion correctement équilibrée. On peut donc en déduire qu’il y a une sorte de « basculement » possible de l’émotion, entre l’émotion saine et l’émotion malsaine, l’une pouvant se transformer en l’autre en fonction du travail effectué sur soi.

Comment faire pour rééquilibrer une émotion ?
Cultiver la maîtrise de soi par des exercices qui recentrent et ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires