Boutique
Abonnement à la revue
Abonnements internet
Publications
Revues Génération Tao
Dossiers thématiques
Articles
Vidéos
Sélection Génération Tao
Livres
CD audio
Elixirs énergétiques
Idées cadeaux
Stages Zen

Inscrivez-vous
à notre NEWSLETTER
CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

STAGES WUTAOHeureusement.org

exemple-visuel.png

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

Tout savoir sur le Qi

Publié le 10/09/2003

«Pour devenir zen,le qi gong est une voie royale…»

A l’occasion de la parution de son dernier livre, Qi Gong la gymnastique des gens heureux, Yves Réquéna fait le point sur l’essor du Qi Gong en France ces dernières années et nous montre l’incroyable champ d’applications de la discipline. Après cela, vous

Par Yves Réquéna , La Rédaction

Extrait de la revue : Génération Tao n°30
Extrait du dossier : Spécial Qi Gong
Nb de pages : 4
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 1.99 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

Gtao : Pensez-vous que le qi gong soit devenu à la mode en France ?
Yves Réquéna : Non, mais il commence peut-être à le devenir. Et cela n’a pas beaucoup d’importance, parce qu’une mode est une vague de surface, qui monte, puis redescend. Certes, quand elle redescend, la vague de fond reste la plupart du temps à un niveau de plus qu’initialement ; c’est le cas du yoga dans les années 60-70, et du taïji dans les années 80-90. Les années 2000-2010 seront peut-être celles du qi gong.

Gtao : Mais pourquoi dites-vous que cela n’a pas beaucoup d’importance ?
Y. R. : Parce que ce qui importe est la vague de fond. Si vous avez un phénomène de mode ample (vague de surface) et pas, ou peu, de perspective d’intérêt profond pour nourrir la vague de fond, le phénomène retombe comme un soufflet, or, pour ce qui est du qi gong, on assiste au phénomène inverse. Il y a une vague de fond très forte, sans que jusqu’ici le phénomène de mode ait pu être notable.

Gtao : Quels sont selon vous les signes et les preuves d’intérêt profond qui existent déjà ?
Y. R. : Ils sont nombreux, et dans des domaines très différents. Le «bien-être» par exemple, car incontestablement, on se sent mieux, plus relaxé, plus chargé en énergie, plus éveillé et curieux quand on pratique cette discipline, surtout si on s’y applique régulièrement. D’où l’ouverture de cours et l’organisation de stages d’initiation qui se sont réalisées dans toutes les grandes villes et jusqu’aux moindres des villages du Sud-Est, de l’Ouest, de la Vallée du Rhône, ou de l’Ile de France, le qi gong restant encore faiblement implanté dans l’Est de la France et la Bretagne. Remarquons que ce nouvel essor est pourvoyeur d’emplois, à plein-temps parfois, à temps partiel en milieu associatif souvent, c’est ce que j’appelle «le qi gong, un art de vivre au quotidien». Apprendre à respirer, se relaxer, se régénérer, mais aussi apprendre à se relier avec la nature, la terre, le ciel, la lune, et les étoiles, comme l’ont enseigné les Taoïstes, et ce, même en ville, par temps couvert, et la nuit ! Une façon pour nos contemporains citadins de faire le break, y compris dans leur appartement, avec les énergies lourdes et polluantes de la cité.
Il suffit de pratiquer dix à quinze minutes ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires