Boutique
Abonnement à la revue
Abonnements internet
Publications
Revues Génération Tao
Dossiers thématiques
Articles
Vidéos
Sélection Génération Tao
Livres
CD audio
Elixirs énergétiques
Idées cadeaux
Stages Zen

Inscrivez-vous
à notre NEWSLETTER
CLUB génération TAO Offres spéciales Génération Tao Offres Abonnement Génération Tao
Groupe GENERATION TAO facebook Rejoignez notre groupe Facebook

Partenariat / Publicité

Budo EditionsSTAGES WUTAOHeureusement.org

exemple-visuel.png

Articles

+ Ajouter à la taothèque Si vous avez aimé, partagez-le, + Envoyer à un ami + Ajouter un commentaire
» retour

L’état océanique

Publié le 04/12/2006

Un rappel à soi-même

La méditation peut-elle changer le monde ? Certes, mais dans un premier temps, il s’agit de savoir pourquoi l’on médite…

Par Charles Antoni

Extrait de la revue : Génération Tao n°43
Extrait du dossier : Méditer peut-il changer le monde ?
Nb de pages : 1
Difficulté de lecture :

Catégorie : Articles

Prix : 0.5 € (Gratuit pour les membres du club Tao)

Acheter

Descriptif

"Tout le malheur vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre". Blaise Pascal
La méditation peut-elle changer le monde ? Certes, mais dans un premier temps, il s’agit de savoir pourquoi l’on médite. Méditer signifie s’exercer. Mais qui s’exerce et à quoi ? Savoir qui est en jeu et ce qui est en jeu. Il s’agit d’un retour à soi. Il nous faut interrompre momentanément toutes nos activités, tant extérieures qu’intérieures, et enfin nous poser la question : « Qui suis-je ? ». Il est bien évident que lorsque la compréhension apparaît, le changement est immédiat et radical et par répercussion peut modifier tout ce qui nous entoure, tant les êtres que nous côtoyons que les événements qui surviennent. C’est en ce sens que la méditation peut influer sur tout ce qui semble extérieur à nous-mêmes.
Il nous faut prendre connaissance de ce point de départ… ce point zéro… ce point du non-être. Tant que cela n’est pas perçu, aucun changement extérieur ne pourra s’opérer. D’où cette transmission depuis la nuit des temps de maître à disciple. Chacun apportant sa pierre à l’édifice de cette manifestation. Mais point initial difficile à percevoir… Sans ce « noyau central », rien ne peut être modifié, certes les choses peuvent bouger, mais elles demeurent dans le changement. Sans la compréhension du « non changement », le changement est perpétuel et nous tire dans tous les sens.La véritable méditation est un retour à ce centre de soi-même et non pas un délire mystique ou transcendantal. Il est question ici d’un moi immanent… d’un je me sais… d’un je me sens… d’un moi-même en expression… De cette chose qui fut en moi de tout temps avant même que je ne sois, et qui s’exprime à travers moi comme attribut de son expression. Tel est le véritable sens de la méditation. Il s’agit d’être un homme de connaissance et non pas un sage. Car ce moi au plus profond de moi-même n’a que faire des bonnes ou des moins bonnes choses. Il est sans jugement, impartial et au-delà du Bien et du Mal. Lorsque cela est compris, le monde entier devient un « Jardin d’Eden. »
Ainsi « Voir », tel est le maître-mot et l’action par excellence. Notre vision qui jusqu’à présent était obscurcie, se transforme progressivement en une vision claire qui nous montre les ...

Mots clés

Vous aimerez aussi

Commentaires