BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Préséance du Yin

article

Préférence du Yang

Jérôme Ravenet, sinologue, pratiquant de Wushu et praticien en médecine chinoise apporte sa compréhension et sa vision du Yin-Yang : tout en subtilité et en nuances…

Par Jérôme Ravenet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°53
Extrait du dossier : Yin-Yang, une vision dynamique et globale du monde
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Yin et Yang ont une grande richesse concrète, une puissance d’évocation indéfinie, pour ne pas dire « infinie » ou totale, comme le fait remarquer M. Granet dans La Pensée Chinoise, puisque tout peut finalement être interprété en terme de Yin-Yang.

Une autre vision du monde
La pensée chinoise (depuis les Royaumes Combattants) se ramène à une topologique plutôt qu’à une logique. Insistons tout de même sur le terme de « logique » pour souligner qu’il n’y a rien d’ésotérique dans cette pensée cosmologiste, mais bien une forme d’intelligibilité du réel. L. Vandermeersch parle d’une Morphologique, insistant plus sur les « formes » (morphè) que ces énergies dessinent. Le terme « topologique » permet de souligner le fait que les penseurs cosmologistes sont plus attentifs aux configurations énergétiques des situations (visibles et invisibles) qu’aux formes (xing) qui ne sont que les phases terminales et tardives de processus qu’il s’agit plutôt de saisir en amont, au stade de leur amorce (dans leur dimension subtile) et dans leur évolution (bian). Cette topologique exclut toute métaphysique si l’on comprend la métaphysique comme la science de l’Etre (le terme Etre n’existe évidemment pas en chinois) : l’invisible (car la Chine pré-moderne n’a jamais réduit le monde à sa réalité matérielle et visible) n’est pas pensé comme étant au-delà (sur un plan de transcendance ou séparé), mais comme se déployant sur un plan d’immanence ; l’invisible est là tout autour de nous, mais l’accès qu’on peut y avoir est subtil. Ce qui veut dire qu’au fond, il faut nourrir la Vie (Yang sheng), faire du Qigong (diraient les Chinois d’aujourd’hui) – et non pas de la métaphysique spéculative. Les 4 premiers principes de cette topologique sont énoncés dans tous les manuels de MTC et avant tout dans le Su Wen (Huang di nei jing).

• OPPOSITION (Yin Yang duili) : Yin-Yang représentent deux opposés, ou deux aspects opposés d’une même chose. Le ch. 5 du Suwen dit : Le feu et l’eau sont des symboles du Yin-Yang. Ainsi tout ce qui est apparenté à la nature du feu sera considéré comme Yang : chaud, mobile, clair, montant, extérieur, excitant, fort… Tout ce qui est apparenté à la nature de l’eau sera considéré comme Yin : froid, immobile, calme, sombre, descendant, intérieur… Les aspects comparés sont analysables et divisibles à l’infini : par exemple, le jour est Yang, la nuit est Yin ; mais ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*