BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Tao de la physique

article

En voie vers une nouvelle réalité

En adoptant une approche interculturelle, nous réalisons toute la relativité de la notion du corps. En effet, dans les sociétés et cultures où prédomine une vision organique, holistique ou écologique de la réalité, le corps en tant qu’entité exclusivement

Par Manikoth Vongmany


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°3 : les Introuvables
Nb de pages : 7

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

J’ai choisi de présenter un résumé de l’œuvre du physicien américain d’origine autrichienne Fritjof Capra puisqu’il me semble représenter un des meilleurs penseurs sur lesquels on puisse s’appuyer pour dépasser les cadres obsolètes du paradigme mécaniste qui régit notre perception de la réalité. Pour cela, je me suis appuyé sur la lecture de trois ouvrages : Le Tao de la physique, Le Temps du changement et La Sagesse des sages(1). En fait, je me suis surtout inspiré du troisième ouvrage pour tisser le lien entre les deux premiers. Mon intention est de montrer l’évolution de la pensée de l’auteur et de souligner qu’une pensée individuelle est au fond le fruit de révélations, tâtonnements, intuitions, erreurs, remises en question, moments de vulnérabilité, peurs, sensibilité, expérimentations, rencontres avec d’autres hommes et femmes… Bref, l’activité de penser est un processus dynamique interagissant avec la vie émotionnelle et sociale de l’individu.

La convergence de l’expérience du scientifique et de celle du mystique
Dans Le Tao de la physique, en exposant l’idée qu’il existe des liens et points communs entre les découvertes de la physique moderne et des concepts issus de certains courants mystiques orientaux, Fritjof Capra pense profondément que les physiciens du début de notre siècle ont vécu et éprouvé des expériences ressemblant fortement à des états de conscience décrits par des mystiques lorsqu’ils ont pénétré les mystères du monde atomique et subatomique pour la première fois. En effet, les observations et les lois qu’ils commencèrent à découvrir dans cette réalité atomique renversaient complètement les points de repère qu’ils avaient avec les lois classiques de la physique newtonienne. Leur intellect se noyait dans un univers qui fonctionnait à l’encontre des concepts mécanistes considérés comme des vérités universelles depuis quelques siècles. Ils se retrouvèrent ainsi dénués de toute référence intellectuelle pour approcher la nouvelle réalité qui s’ouvrait devant eux. Albert Einstein (1879-1955) décrivit le choc qu’il éprouva de la manière suivante : Tous mes efforts pour ajuster le fondement théorique de la physique à ce nouveau type de connaissance ont totalement échoué. C’était comme si le sol s’était dérobé sous mes pieds, sans qu’aucun fondement solide soit visible quelque part, sur lequel on aurait pu construire. Cette soudaine mise en suspension de l’activité mentale va faire que cette expérience déstabilisante touche à la fois intellectuellement, émotionnellement et physiquement le scientifique qui ne peut s’appuyer sur aucun fondement solide. Tout bouge en lui et autour ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*