BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

La méditation, un art interne

article

A la rencontre du Qi

Lorsque nous nous engageons dans la pratique d’une discipline énergétique : Taiji, Qi Gong, Yoga, arts martiaux et autres, beaucoup d’entre nous doivent attendre un certain temps avant de percevoir de façon interne cette énergie dont parle si souvent l’in

Par Carl De Miranda


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°43
Extrait du dossier : Méditer peut-il changer le monde ?
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Lorsque nous nous engageons dans la pratique d’une discipline énergétique : Taiji, Qi Gong, Yoga, arts martiaux et autres, beaucoup d’entre nous doivent attendre un certain temps avant de percevoir de façon interne cette énergie dont parle si souvent l’instructeur et qu’il désigne par les termes : Qi, Ki, Prana ou tout simplement « énergie ». Le constat est là, la société occidentale privilégie surtout la pensée. Et nous passons pour la plupart d’entre nous notre vie à penser, véritablement soumis à l’enchaînement incessant des pensées. Jonglant d’un souci à un autre, d’un problème à résoudre à une rêverie passagère, nous vivons presque constamment déconnecté de notre corps. On comprend bien que le passage à la pratique d’un art oriental, essentiellement interne, va nécessiter dès lors une modification de notre façon de fonctionner.

La méditation, un art interne
La méditation, voilà un terme que l’on entend souvent de nos jours, mais dont le sens et la portée gagnent à être mieux connus. La méditation est avant tout un art interne qui repose sur un outil fondamental absent de la pensée occidentale : l’attention. De la même façon que je peux être attentif à des éléments précis du monde extérieur, sons, images, odeurs, je peux également être attentif à la vie qui se déroule à l’intérieur de moi. Mais là, sans entraînement préalable, l’attention reste entièrement sous l’emprise des pensées. Comme hypnotisée, elle demeure fixée sur le déroulement continu des pensées : « Il faut que je fasse ceci, mais que je n’oublie pas de faire cela, mais si je fais ça, ça risque de poser problème pour ça, etc. ». En réalité, nous n’avons aucune maîtrise de notre attention, nous sommes esclaves plutôt que maîtres en nous.

La maîtrise de notre attention
Dans un premier temps, la méditation consistera donc à regagner la maîtrise de notre attention. Puis nous pourrons aller à la rencontre de notre énergie interne. Il faut d’abord libérer l’attention de la force d’attraction des pensées. La forme de méditation qui permet cette première étape est la concentration. Le principe est simple : fixer son attention sur un support autre que le défilement des pensées pour décrocher des pensées. Très souvent, c’est la respiration qui va servir de support sur lequel fixer l'attention, en suivant le va-et-vient de l’inspir et de l’expir. Bien sûr, la pratique se renforce au fil du temps. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*