BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Le Sifou

article



Ah ! mes amis, comme le dit un dicton de ma province, « tortue de printemps ne connaît pas les ans », mais à l’approche de mes nombreux printemps, je commence tout de même à ressentir les effets de l’âge. Un jeune effronté que j’ai croisé dans les bureaux

Par Sifou Le


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°40
Nb de pages : 0

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Ah ! mes amis, comme le dit un dicton de ma province, « tortue de printemps ne connaît pas les ans », mais à l’approche de mes nombreux printemps, je commence tout de même à ressentir les effets de l’âge. Un jeune effronté que j’ai croisé dans les bureaux de la rédaction m’a même proposé un cours particulier pour me faire progresser « malgré mon âge », vous vous rendez compte ! Mais si mes jambes soufflent à mes oreilles le murmure des vieux chemins de pierre, le cœur ne connaît pas les ans. Quel plaisir, récemment, d’avoir revu Georges Krassovsky, mon jeune ami de toujours ! Il est né à Odessa, en 1915, et nous nous connaissons depuis si longtemps que je ne sais plus comment nous nous sommes rencontrés. Georges est un infatigable défenseur du désarmement, de la non-violence et du respect de la Nature et de la Vie sous toutes ses formes. Il a parcouru plus de 60 000 kilomètres à vélo pour défendre les causes qui lui tiennent à cœur ! Il édite deux publications, le Nouvel Humanisme (depuis 1970) et Esprit Libre (depuis 1958 !). Regardez ce schéma qu’il a publié : chaque petit carré représente 1 milliard de dollards de dépenses d’armements, pour un total de 780 milliards (j’ai demandé à mon petit-neveu Bao de vérifier sur internet, et les chiffres sont malheureusement exacts). Et les petites zones en blanc que vous voyez en bas à gauche correspondent aux dépenses qui permettraient de résoudre tous les problèmes de base de la planète, selon l’ONU ! Edifiant, non ? Sacré Georges*, je me délecte de ces longues conversations que nous avons à propos du Tao et du lâcher-prise… d’ailleurs l’autre jour, il arborait une cravate décorées de yin-yang, à 90 ans. Quel jeune homme ! Mes chers amis, cette évocation a soufflé en moi la sève et la fraîcheur de l’hibiscus de juillet ! Je vous laisse, je dois aller à mon cours de Sanda, les petits jeunes ont encore du souci à se faire !
*Georges Krassovsky, Esprit Libre / Le Nouvel Humanisme
3, rue de Chatillon, 75014 Paris.
Image en ligne : www.generation-tao.com/sifou/krassovsky.jpg ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*