BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Méthode Danis Bois

article

Un aspect de la psychopédagogie perceptive

La Méthode Danis Bois, MDB, est issue des recherches sur le corps et le mouvement menées par Danis Bois et son équipe depuis plus de 20 années.

Par Sandrine Toutard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°4 : Massages & thérapies manuelles
Extrait du dossier : Thérapies manuelles
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La Méthode Danis Bois, MDB, est issue des recherches sur le corps et le mouvement menées par Danis Bois et son équipe depuis plus de 20 années. Il s’agit d’une thérapie somato-sensorielle qui repose sur le développement des perceptions du corps et du mouvement grâce à deux outils : le mouvement indéterminé qui anime la totalité de l’univers, et le mouvement déterminé qui s’actualise dans la matière.

Une perception consciente du mouvement
Passionné par le mouvement sous toutes ses formes, Danis Bois devient kinésithérapeute puis ostéopathe avant de s’intéresser à la thérapie des fascias et plus tard fonder la «gymnastique sensorielle», le tout réuni sous le nom générique de Méthode Danis Bois, et aujourd’hui, la somato psycho-pédagogie.
Au début, la pratique était tournée essentiellement vers les pathologies locomotrices et les troubles fonctionnels. Puis progressivement Danis Bois a introduit la pédagogie qui permet aux patients de mieux percevoir leur corps pour ensuite lui donner une dimension psychologique et humaine. Ainsi, selon lui : La fasciathérapie constitue un paradigme de la somato-psychopédagogie qui résulte de ses recherches dans les domaines de la somatologie, de la pédagogie et de la psychologie. La psychopédagogie perceptive est le générique qui englobe à la fois la fasciathérapie, la pédagogie corporelle et la relation d’aide.
La fasciathérapie est une pratique thérapeutique qui prend en charge la totalité de la personne : le fasciathérapeute interroge le tissu afin de rechercher la cause d’éventuelles douleurs, stases, blocages, fatigue… La thérapie rend leur mobilité aux muscles et aux organes en libérant les blocages mécaniques, articulaires, osseux, viscéraux et crâniens. Elle cherche également à solliciter le mouvement interne du corps pour relancer la vitalité de la personne. Lorsque cette dynamique interne lente et continue est perturbée, la maladie trouve un terrain propice à son installation. En revanche, lorsque le mouvement est relancé, le corps trouve une opportunité de se guérir. En MDB, l’objectif est de traiter la personne, mais aussi, et surtout, de faire participer le patient aux effets créés par son propre traitement. Cette perception consciente du mouvement offre un potentiel de sensations nouvelles et inédites qui participe totalement à l’acte de guérison.

Le principe d’une séance
Le diagnostic est palpatoire : il doit donc s’appuyer sur une connaissance physiologique et anatomique, mais il requiert une subtilité de toucher qui permet de sentir le ou les déséquilibres. La main est ainsi sollicitée pour soulager les ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*