BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le Pachyme, Fu Ling

article

Le champignon aux mille vertus

Ravissement culinaire pour les Empereurs et les Impératrices de la Chine ancienne et remède le plus populaire, le Pachyme est un champignon aux mille vertus encore méconnu
des Français.

Par Jacques Penna


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°53
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le Pachyme, ou Poria Cocos, ou Fu Ling, est un champignon appartenant à la famille des Polyporées. Il colonise le tronc et les racines des arbres (en particulier ceux des pins) et possède un large mycélium (30 centimètres de diamètre) enfoui sous la surface du sol.

Depuis 2000 ans en Chine
En Chine, ce champignon est connu et consommé depuis plus de deux mille ans. On le trouve dans les provinces du Yunnan, Anhui, Hubei, Henan, Sichuan. Utilisé pour ses vertus toniques et diurétiques, c’est le remède le plus populaire de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Durant la Dynastie Qing, au Palais Impérial, la tradition voulait que l’on consomme le Poria Cocos en hiver (et de la soupe de prune en été). Poria était une nourriture très populaire parmi les concubines de l’empereur. Aussi trouve-t-on encore, en visitant la Cité Interdite, deux énormes Poria, exposés en vitrine, datant de cette période. Durant la dynastie des Ming et des Qing, le Poria Cocos était un ingrédient principal de la cuisine impériale. On en faisait de petits pains que l’on consommait durant la journée comme des « snacks ». Parmi les plats favoris de la cour, on trouvait la « soupe de poisson noir et poria ». Il y avait aussi le gâteau sandwich impérial de Poria, inventé par Ci Xi, la dernière impératrice de Chine. Celle-ci dirigea la Chine durant cinquante ans dans la dernière moitié du 19e siècle. Les cuisiniers du palais fabriquaient pour elle des gâteaux de Poria, sans autre ingrédient. Un jour, Ci Xi tomba malade et trouva le gâteau de Poria (rond, blanc comme neige et très fin) sans aucune saveur. Elle plaça des fruits secs baignant dans le miel entre deux gâteaux et inventa ainsi le fameux gâteau sandwich de Poria. Encore aujourd’hui, à Pékin, on peut acheter ce fameux gâteau à l’étalage des pâtissiers.
Néanmoins, Poria Cocos est connu d’autres cultures autour du globe. En particulier des Indiens d’Amérique qui le ramassaient et en avaient un usage multiple. En voyant les indigènes recueillir ce fungus, les premiers Européens ayant posé le pied dans le nouveau monde l’appelèrent « Le pain des Indiens ». Plus tard, les esclaves lui donnèrent le nom de « Tuckahoe » et les premiers colons « Truffe de Virginie ». D’autres se référèrent à lui sous l’étiquette de « Polyporus », eut égard à sa famille botanique. Enfin, on le connaît ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*