BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Médecine Traditionnelle Chinoise

article

Le choix des armes

Stratégies thérapeutiques et martiales ont toujours été intimement liées en Chine. Ainsi le thérapeute aura-t-il le choix des armes, autrement dit de plusieurs techniques, pour mener à bien son « enquête »…

Par Dr Catherine Germain


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°46
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine à part entière avec son corpus théorique et de nombreux outils thérapeutiques. Le traitement et le choix des outils ne sont envisageables qu’après un diagnostic précis élaboré à partir d’un examen clinique basé sur les quatre temps de l’investigation parmi lesquels l’interrogatoire nécessite une disponibilité d’écoute afin de répondre à la demande du patient. Comme en médecine occidentale, le diagnostic est le fruit d’une enquête… à la manière d’un détective.

Pas de traitement sans diagnostic
Avant tout, il est bon de mettre en garde les personnes qui pourraient se laisser séduire par l’exotisme de thérapeutes fraîchement arrivés d’horizons lointains. Un praticien qui ne vous comprend pas, qui ne peut expliquer ce qu’il entreprend, qui ne parle pas suffisamment le français pour avoir une conversation avec vous, ce praticien ne sera pas en mesure de vous traiter correctement. Indépendamment de son examen clinique, sa prise de pouls, son ressenti énergétique, son amabilité, il est essentiel d’avoir un échange verbal réel et constructif pour mettre en place la collaboration effective qui permettra d’amorcer le processus d’autoguérison du patient. Le thérapeute n’est — et ne sera jamais — qu’un guide qui tente d’éclairer le chemin menant à la guérison. Celui qui doit parcourir ce chemin reste et restera le malade ! Pour éclairer le bon chemin, il est fondamental d’entendre la demande du patient.

De l’enquête à la Quête…
Le rapprochement avec Hercule Poirot est certes sympathique mais bien insuffisant : le cher inspecteur va bien déterminer le
coupable ; il passe ensuite la main à la justice et malheureusement, ne peut soigner la victime ! Notre praticien se trouve devant une tâche moins ingrate et possède une dimension supplémentaire — celle du guide — qui lui donne la possibilité de restaurer éventuellement la situation initiale. Il ne mène pas seulement une enquête, avec chaque patient, le praticien entreprend une nouvelle Quête… Osons la comparaison avec les « Quêtes » des jeux de rôle… ! Le scénario est toujours un peu le même : il faut interroger les villageois, débroussailler le chemin qui mène au château, explorer les salles et les couloirs, observer les murs et les portes, écouter les bruits, cerner les adversaires, choisir l’arme qui a les meilleures chances de les vaincre, batailler pour éliminer les pervers qui séquestraient la princesse… afin qu’elle puisse gouverner à nouveau sereinement son petit ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*