BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Thierry Janssen

article

« L’énergie est la potentialité d’une action. »

Pour ce deuxième numéro d’EnergéSciences dont vous pouvez retrouver l’intégralité sur www.generation-tao.com/energesciences, nous avons rencontré Thierry Janssen, chirurgien urologue, qui, aujourd’hui, est psychothérapeute spécialisé dans l’accompagnement

Par Thierry Janssen


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°50
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

EnergéSciences : Thierry Janssen, quand on parle d’énergie, qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
Thierry Janssen : Au début, le concept d’énergie m’a posé beaucoup de problèmes parce que je le trouvais assez galvaudé, notamment dans la culture New-Age où le mot « énergie » est utilisé pour expliquer des théories très variées et souvent nébuleuses… Aujourd’hui, avec un peu de recul, j’ai tendance à dire que le recours au concept de l’énergie est un moyen, pour nous, d’exprimer la nature des liens qui relient les différentes dimensions de l’être humain, qui unissent les êtres humains entre eux et qui nous mettent en relation avec notre environnement. Il s’agit d’un véritable continuum. Dans notre expérience humaine, celui-ci s’établit entre nos pensées, nos émotions et notre corps. Ce n’est sans doute pas par hasard si les cultures orientales, qui n’ont pas séparé le corps et l’esprit dans leur représentation de l’être humain, ont placé le concept énergétique au cœur de leurs approches thérapeutiques. Le prana en Inde, le qi en Chine sont des notions assez proches du pneuma de la Grèce Antique – le souffle qui traverse et anime toutes les dimensions de l’être, ou du ankh des anciens Egyptiens – le souffle de vie. Pour les Orientaux, parler d’énergie permet de parler de ce continuum, de l’indivisibilité de l’individu et des relations étroites entre l’individu et le milieu dans lequel il vit. Dès lors, les approches thérapeutiques orientales s’adressent à toutes les dimensions de l’être. Ainsi, le Tai Ji Quan ou le Qi Gong (en Chine) et le Yoga (en Inde) agissent à la fois sur le corps, en le mobilisant, en le déliant, et sur ce que nous appelons l’ « esprit », à savoir notre attention qui se focalise et s’autorégule dans le présent, nos pensées qui s’apaisent et nos émotions qui deviennent agréables. Yoga vient du sanskrit yug qui signifie « réunir » : réunir le corps et l’esprit qui constitue l’être humain et réunir l’être humain à tout ce qui l’entoure. Dans le Tai Ji Quan, le Qi Gong ou le Yoga, il y a à la fois un acte physique et un acte méditatif. Et, à chaque fois, ce qui relie les deux est la respiration. La respiration indispensable à notre vie. La respiration automatique qui peut aussi devenir un choix…

EnergéSciences : … Le choix de respirer d’une manière consciente.
Thierry Janssen ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*